We will be closed as of Thursday 23 December 18.30 pm to Monday 3 January 2022 at 9 am. All our very best wishes for the holiday season and a healthy and prosperous new year.
Categorie d'activité culturelles: <span>workshops</span>

workshops

workshops

Booking required at la Société de Lecture.

secretariat@societe-de-lecture.ch

No registration will be accepted by phone

Atelier d’écritures gourmandes

Animé par:
Participation aux frais [CHF] : membres 50.- ; non-membres 75.-. Nombre de places limité.
Ecrivaine, licenciée en lettres, formatrice d’adultes, Annik Mahaim élabore une œuvre de fiction multiforme, romans, nouvelles, récits. Son premier roman, Carte blanche, a remporté en 1991 le Prix de la Bibliothèque pour tous, son roman historique La femme en rouge,... Lire la suite

Ecrivaine, licenciée en lettres, formatrice d’adultes, Annik Mahaim élabore une œuvre de fiction multiforme, romans, nouvelles, récits. Son premier roman, Carte blanche, a remporté en 1991 le Prix de la Bibliothèque pour tous, son roman historique La femme en rouge, a été soutenu par la Bourse à l’écriture du Canton de Vaud en 2016. Elle vient de publier Les dressings (L’Aire, 2021), un recueil de fragments qui jette un regard amusé et caustique sur nos penderies, du string au voile en passant par le casque de pompier, la chemise d’hôpital ou les tenues de rêve de nos personnages préférés – un portrait en creux de nos sociétés.

L’atelier propose aux participants de créer des textes autour du thème d’un repas sortant de l’ordinaire. Nous nous inspirerons de brefs extraits d’auteurs dont Torrée neuchâteloise de Gilbert Pingeon, La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm, La sensualité du pain (extrait de Prisons et paradis) de Colette. Les participants prendront avec eux de quoi écrire (tablettes bienvenues), sans oublier leur gourmandise, leur esprit d’expérimentation, leur humour et leur amour des mots.

Ouvert à tous : débutants ou personnes ayant déjà participé à un autre atelier d’écriture

Ecrire la ville

Animé par: Blaise Hofmann
Participation aux frais [CHF] : membres 300.- ; non-membres 450.-. Nombre de places limité.
Blaise Hofmann est l’auteur d'une douzaine de romans et récits de voyage, dont Estive, Prix Nicolas-Bouvier au festival des Étonnants voyageurs de Saint-Malo. En 2021, il publie Deux petites maîtresses zen aux éditions Zoé. Chroniqueur pour divers médias, il écrit... Lire la suite

Blaise Hofmann est l’auteur d’une douzaine de romans et récits de voyage, dont Estive, Prix Nicolas-Bouvier au festival des Étonnants voyageurs de Saint-Malo. En 2021, il publie Deux petites maîtresses zen aux éditions Zoé. Chroniqueur pour divers médias, il écrit aussi régulièrement des pièces de théâtre et des livres jeunesse. Depuis plus de dix ans, il anime des ateliers d’écriture, avec des adultes ou des jeunes : Institut littéraire suisse à Bienne, Maison de l’Écriture à Montricher, Haute École Pédagogique de Lausanne et Fribourg, Livre sur les Quais à Morges, Musée d’Ethnographie ou Musée d’Histoire naturelle à Genève.

Écrire ensemble, lire à haute voix, discuter, partager, commenter, s’inspirer des rues de la Vieille-Ville (quand la météo le permet), écrire… Afin d’aiguiser votre style et le regard sur la réalité qui vous entoure, cet atelier offre de courtes et ludiques propositions d’écriture sous forme de descriptions, de poèmes, de dialogues, de pastiches d’auteurs romands contemporains, de début de nouvelles, de mini récits de voyage. Ouvert à tous : débutants ou personnes ayant déjà participé à un autre atelier d’écriture. Aucun prérequis n’est demandé… sinon l’envie d’écrire!

 

Les affinités littéraires dans le vaste répertoire de la Weltliteratur

Animé par: Animé par Hélène Leibkutsch
Participation aux frais CHF : membres 200.- ; non-membres 280.-
Lire la suite

L'actualité du livre

Animé par: Pascale Frey
Participation aux frais CHF : membres 250.- ; non-membres 350.-    
Pascale Frey est journaliste littéraire. Depuis qu’elle sait lire, elle lit ! Elle a débuté à la Tribune de Genève où elle fut responsable des pages Livres. Pendant de nombreuses années, elle a collaboré au magazine Lire puis à ELLE. C’est... Lire la suite

Pascale Frey est journaliste littéraire. Depuis qu’elle sait lire, elle lit ! Elle a débuté à la Tribune de Genève où elle fut responsable des pages Livres. Pendant de nombreuses années, elle a collaboré au magazine Lire puis à ELLE. C’est en sélectionnant des livres pour le prix des lectrices de ELLE (des romans, des documents, des policiers) qu’elle a lu une grande partie de la production littéraire de ces dernières années. Elle a quitté ELLE, mais elle continue à lire et à s’informer pour le site de critiques et d’interviews en ligne qu’elle a créé avec son mari, www.onlalu.com, et pour Le Matin Dimanche, dans lequel elle publie des entretiens d’écrivains.
Ce cercle de lecture est exclusivement consacré à l’actualité romanesque. Les dernières parutions, les auteurs à découvrir, français ou étrangers, les romans en lice pour les prix littéraires, les rééditions importantes, telles sont les sources auxquelles il sera puisé mensuellement. L’atelier se veut convivial et chaque participant est invité à s’exprimer sur le livre proposé et qui devra être lu pour la rencontre suivante. Dix rendez-vous annuels pour ne rien manquer de l’actualité littéraire.

Cousu de fil noir

Animé par: Pascal Schouwey
Participation aux frais CHF : membres 250.- ; non-membres 350.-
Né en 1959, Pascal Schouwey s'est consacré tôt au journalisme et travaille depuis plus de quarante ans dans des médias écrits et audiovisuels (Le Courrier, La Suisse, Télévision Suisse Romande, Léman Bleu Télévision, Radio Lac, Radio-Télévision Suisse, Tribune de Genève).... Lire la suite

Né en 1959, Pascal Schouwey s’est consacré tôt au journalisme et travaille depuis plus de quarante ans dans des médias écrits et audiovisuels (Le Courrier, La Suisse, Télévision Suisse Romande, Léman Bleu Télévision, Radio Lac, Radio-Télévision Suisse, Tribune de Genève). Il donne des cours de communication dans les Hautes écoles, en entreprises ou pour des personnalités. Depuis plus de vingt ans, il anime des rencontres littéraires en Suisse et en France.

En 2016, les lettres africaines sont entrées au Collège de France. Cette année-là, c’est en effet à Alain Mabanckou qu’a été confiée la chaire de Création artistique. Dans ses Huit leçons sur l’Afrique, Alain Mabanckou démontre à quel point l’Europe est «cousue de fil noir». Des créateurs de grand talent, de Mongo Beti à Aimé Césaire, de Camara Laye à Mariama Bâ, de Paulette Nardal à Léon-Gontran Damas sont parfois laissés dans l’ombre. Sans oublier la nouvelle génération des Eugène Ebodé, Léonora Miano, Chimamanda Ngozi Adichie, Ali Zamir ou encore Mohamed Mbougar Sarr. C’est cet univers foisonnant et multiple que Pascal Schouwey vous propose de découvrir et d’explorer.

Au 11 Grand’Rue Ciné-club du lundi soir

Animé par: Olivier Barrot
Participation aux frais incluant une verrée CHF : membres 140.- ; non-membres 210.- dès octobre
Chaque mois, d'octobre à mai, des retrouvailles enjouées avec les grands interprètes et réalisateurs du cinéma français d'autrefois, pour tous les publics. Olivier Barrot, journaliste, est notamment le créateur de Un livre un jour, magazine littéraire quotidien de France 3... Lire la suite

Chaque mois, d’octobre à mai, des retrouvailles enjouées avec les grands interprètes et réalisateurs du cinéma français d’autrefois, pour tous les publics.

Olivier Barrot, journaliste, est notamment le créateur de Un livre un jour, magazine littéraire quotidien de France 3 et TV 5 Monde. Animateur de spectacles (Comédie-Française, Théâtre de Poche, Alliance française New York…), enseignant (Sciences Po Paris, NYU New York, ETH Zurich…) et écrivain, il a récemment publié chez Gallimard Le fils perdu, Mitteleuropa, United States, Boréales.

Des films classiques à revoir, d’autres méconnus ou oubliés à découvrir, présentés et mis en contexte par Olivier Barrot. Et en première partie, des films publicitaires de la même année que le long-métrage, suivie d’une conversation amicale autour d’un verre après la projection.

Au programme : Le plaisir (Max Ophuls, avec Danielle Darrieux, Jean Gabin, Gaby Morlay), Un revenant (Christian-Jaque, avec Louis Jouvet, Marguerite Moreno, François Périer), L’habit vert (Roger Richebé, avec Elvire Popesco, Jules Berry, Victor Boucher), L’amant de Bornéo (Jean-Pierre Feydeau, avec Arletty, Jean Tissier, Alerme), Avec le sourire (Maurice Tourneur, avec Maurice Chevalier, Marie Glory, André Lefaur), Boule-de-Suif (Christian-Jaque, avec Micheline Presle, Louis Salou, Alfred Adam), Derrière la façade (Georges Lacombe, Yves Mirande, avec Michel Simon, Gaby Morlay, Eric von Stroheim).

De la lecture flâneuse à la lecture critique

Animé par: Alexandre Demidoff
Participation aux frais [CHF] : membres 240.- ; non-membres 360.-. Nombre de places limité.
Journaliste à la rubrique Culture & Société du Temps, Alexandre Demidoff ne se lasse pas de courir les salles de spectacle en Suisse et à l'étranger. Titulaire d'un Master en littérature française de l'Université de Genève et de l'Université de... Lire la suite

Journaliste à la rubrique Culture & Société du Temps, Alexandre Demidoff ne se lasse pas de courir les salles de spectacle en Suisse et à l’étranger. Titulaire d’un Master en littérature française de l’Université de Genève et de l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, il invite à s’initier au bonheur de la lecture critique.

Les participants sont appelés à débattre des enjeux esthétiques de sept à huit livres qui marqueront l’automne 2021 et le printemps 2022. Au programme notamment, les romans qui vont électriser la rentrée. Chaque séance donnera lieu à l’examen joyeux et parfois polémique d’un ouvrage, enrichi selon les cas par l’analyse détaillée d’un passage significatif. L’objectif ? Se doter d’outils pour jouir pleinement du texte et affirmer un jugement. Les intuitions, fulgurances et points de vue seront confrontés à ceux de la critique professionnelle.

 

 

 

L'actualité du polar

Animé par: Pascale Frey
Participation aux frais CHF : membres 250.- ; non-membres 350.-
Pascale Frey est journaliste littéraire. Depuis qu’elle sait lire, elle lit ! Elle a débuté à la Tribune de Genève où elle fut responsable des pages Livres. Pendant de nombreuses années, elle a collaboré au magazine Lire puis à ELLE. C’est... Lire la suite

Pascale Frey est journaliste littéraire. Depuis qu’elle sait lire, elle lit ! Elle a débuté à la Tribune de Genève où elle fut responsable des pages Livres. Pendant de nombreuses années, elle a collaboré au magazine Lire puis à ELLE. C’est en sélectionnant des livres pour le prix des lectrices de ELLE, dont une catégorie est réservée aux policiers, qu’elle a découvert la richesse de ce genre. Il y a cinq ans, elle a créé avec son mari un site de critiques et d’interviews en ligne, www.onlalu.com, et elle écrit aujourd’hui des entretiens pour Le Matin Dimanche.

On considère trop souvent le roman policier comme une lecture légère, une pure distraction. C’est dommage. Certes, un bon thriller doit vous embarquer, vous rendre associable aussi longtemps que vous ne l’avez pas terminé, mais il révèle aussi beaucoup de la société dans laquelle il évolue. C’est pourquoi Pascale Frey vous propose un voyage à travers le polar d’aujourd’hui. Nous irons aux quatre coins de la planète pour suivre l’actualité du polar et voir en quoi il reflète le pays dont il parle.

La littérature peut-elle annoncer la science ?

Animé par: Pascale Dhombres
Participation aux frais CHF : membres 250.- ; non-membres 350.-
Au bénéfice d'un Ph.D consacré aux vecteurs phénoménologiques présents dans l’œuvre de Marcel Proust et d'un diplôme en Business Management de l’Université de Boston, Pascale Dhombres travaille au sein de la Banque Mirabaud à Genève. Comment Marcel Proust (A la recherche du... Lire la suite

Au bénéfice d’un Ph.D consacré aux vecteurs phénoménologiques présents dans l’œuvre de Marcel Proust et d’un diplôme en Business Management de l’Université de Boston, Pascale Dhombres travaille au sein de la Banque Mirabaud à Genève.

Comment Marcel Proust (A la recherche du temps perdu), Robert Musil (L’homme sans qualités), George Orwell (1984) et Samuel Beckett (En attendant Godot) agissent comme les capteurs d’un air du temps, capables de saisir et d’annoncer dans leurs œuvres toutes les énergies, les inventions, les découvertes, les créations aussi bien artistiques que scientifiques d’une époque ? C’est ce que nous explorerons durant cet atelier.

 

Oscar Wilde’s Picture of Dorian Gray : A portrait of an era ?                  en anglais

Animé par: Valerie Fehlbaum
Participation aux frais [CHF] : membres 350.- ; non-membres 500.-. Nombre de places limité.
After obtaining her B.A. at St Hilda’s College, Oxford, Valerie Fehlbaum moved to Switzerland where she taught English as a Foreign Language for a few years before joining the English Department at the University of Geneva. She then went on... Lire la suite

After obtaining her B.A. at St Hilda’s College, Oxford, Valerie Fehlbaum moved to Switzerland where she taught English as a Foreign Language for a few years before joining the English Department at the University of Geneva. She then went on to obtain an M.A. in Gender Studies and a Ph.D. on the New Woman at the University of Wales, Aberystwyth. Her subsequent monograph on Ella Hepworth Dixon was initially published by Ashgate in 2005, and republished in paperback by Taylor & Francis in 2019. She has also lectured at the University of Neuchâtel, and tutored with the Open University.

Oscar Wilde requires no introduction; his extravagant life and fine literary works are common knowledge. And yet, like much that falls into that category, tantalising enigmas remain. For a start, ‘common’ is hardly the appropriate adjective to describe anything touching Oscar Wilde, and as for knowledge, what exactly is known, beyond the scandals and the wit?

In this atelier we shall examine in depth the period which became known as ‘the decadent decade’, ‘the naughty nineties’ or simply ‘the fin de siècle’. Whilst it has bequeathed to us eternally entertaining literary figures such as Jack/Ernest Worthing and Lady Bracknell, it was heralded in on the wake of Dr Jekyl and Mr Hyde, and by the end there were serious suggestions that the heart of darkness was not to be found only in the outposts of the Empire.

A close analysis of Wilde’s 1890-1 novel, The Picture of Dorian Gray will reveal much about the era in which it was written and why it resonates so remarkably today.

 

Lire les écrivains russes

Animé par: Gervaise Tassis
Participation aux frais CHF : membres 225.- ; non-membres 315.-  
Gervaise Tassis est chargée de cours en littérature russe à l'Université de Genève. Elle a travaillé sur la littérature de l'émigration russe, en particulier sur ses rapports avec la littérature française de l'Entre-deux-guerres, puis sur le roman de la Révolution, et... Lire la suite

Gervaise Tassis est chargée de cours en littérature russe à l’Université de Genève. Elle a travaillé sur la littérature de l’émigration russe, en particulier sur ses rapports avec la littérature française de l’Entre-deux-guerres, puis sur le roman de la Révolution, et étudie aujourd’hui le thème du passé dans le roman russe contemporain.

La littérature russe est l’une des grandes littératures européennes. Très influente au tournant des XIXème et XXème siècles, muselée sous l’ère soviétique, elle est aujourd’hui libre et diverse. Des classiques du XIXème siècle aux écrivains contemporains, en passant par les écrivains soviétiques, officiels ou dissidents, elle est d’une grande richesse. A l’heure où beaucoup s’interrogent à nouveau sur la Russie, lire ses écrivains, écouter leurs voix, entendre leurs questionnements, comprendre les débats qui les divisent est aussi intéressant qu’enrichissant. Ces rencontres visent pourtant au premier chef à partager le plaisir de la lecture. Chaque séance du cercle de lecture sera consacrée à une œuvre choisie en commun dans une liste prédéfinie.

Yoga nidra

Animé par: Sylvain Lonchay
Participation aux frais CHF : membres 500.- ; non-membres 700.-.- pour la séance de 12h45 membres 760.- ; non-membres1060.- pour la séance de 14h.
Enseignant de Hatha yoga, Sylvain Lonchay a vécu et étudié dans un ashram en Inde, où il est devenu praticien en yoga thérapie (membre de l’Association Internationale des Yoga Thérapeutes) à l’Université de Yoga du Maharashtra, suivant les enseignements de Swami Satyananda (créateur... Lire la suite

Enseignant de Hatha yoga, Sylvain Lonchay a vécu et étudié dans un ashram en Inde, où il est devenu praticien en yoga thérapie (membre de l’Association Internationale des Yoga Thérapeutes) à l’Université de Yoga du Maharashtra, suivant les enseignements de Swami Satyananda (créateur du yoga nidra) dans la lignée de la Bihar School of Yoga. Il pratique également le « yoga sans dégâts » du Dr. de Gasquet afin de maintenir un niveau de forme physique dans le confort et la sécurité. Par ailleurs, il est formateur d’enseignants de yoga pour l’Université de Lausanne, et l’école de Management IMD Lausanne voit en lui un référent pour l’enseignement de la méditation de Pleine Conscience en Entreprise.

Sylvain Lonchay propose une approche systémique et globale du yoga, tant dans ses aspects physiques que plus introspectifs. Cette exploration des sens et de la conscience permet de développer des qualités sur les plans physique, émotionnel et mental. Le résultat est un apaisement et une harmonie, à travers la relaxation profonde du yoga nidra. Les sessions proposées offrent un temps pour la respiration, pour les postures et pour la relaxation structurée visant à la dissolution des pensées, type de pratique historiquement appelé Laya Yoga selon les textes anciens, Védas et Upanishads.