Categorie d'activité culturelles: <span>Conferences</span>

Conferences

Conferences

RESERVATIONS

secretariat@societe-de-lecture.ch

No registration will be accepted by phone

All our conferences are recorded and available to our members.

MER. 23
février 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
Philippe Geluck

Le Chat déambule

Lieu: SdL

Philippe Geluck est dessinateur et chef de file du mouvement de l’art rigolo. Il fut aussi comédien, homme de radio et de télévision. A 17 ans paraissent ses premiers dessins dans le journal humoristique « L’œuf » créé par Bob de Groot et Bara. En mars 1983 naît le Chat dans le quotidien belge « Le Soir », sous la forme de strips de trois cases et de dessins isolés. Ce félin loufoque et grassouillet qui donne son avis sur tout et sur rien va connaître un succès immédiat. 38 ans après sa création, Le Chat va déambuler à Genève en 2022, après Paris, Bordeaux et Caen, sous la forme de 20 sculptures monumentales exposées dans l’espace public. Une fois la tournée terminée, la vente des statues en bronze va permettre de financer le futur Musée du Chat et du dessin d’humour qui ouvrira ses portes en 2025 à Bruxelles.

Exposition Le Chat déambule du 20 février au 20 avril 2022, quai Wilson.

«  »

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
LUN. 17
janvier 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
HAPPY PILLS

Rencontre avec Arnaud Robert et Paolo Woods

Lieu: SdL

Arnaud Robert est journaliste, réalisateur et écrivain suisse. Son travail a été publié par Le Monde, Le Temps, La Repubblica, Les Inrockuptibles et de nombreuses autres publications internationales. Il a réalisé trois documentaires (Bamako is a miracle, Bondyé Bon et Gangbé !). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Hors-bord, co-signé avec le peintre Frédéric Clot, STATE avec Paolo Woods, et Journal d’un Blanc, compilation de ses chroniques dans le journal haïtien Le Nouvelliste. Il a également signé 50 Summers of Music sur le Montreux Jazz Festival. Arnaud Robert a notamment obtenu le Prix de journalisme Jean-Dumur, le Prix des Radios francophones publiques et, en 2020, le Swiss Press Award pour son enquête sur la révolution des toilettes (Heidi.news).

 

Paolo Woods se consacre à des projets longs qui mêlent la photographie au journalisme d’investigation. Il publie des ouvrages sur les réseaux du pétrole, les guerres américaines et l’Iran. En 2007 et 2008, il documente avec le journaliste Serge Michel l’essor de la présence chinoise en Afrique. Le livre tiré de ce travail, Chinafrique, est traduit en 11 langues. En 2011, Paolo Woods s’installe en Haïti. Avec Arnaud Robert, il publie deux ouvrages sur cette île, STATE et PEPE. Puis, avec le photographe Gabriele Galimberti, il travaille pendant trois ans sur les paradis fiscaux. Il publie régulièrement dans Time, Le Monde, The Guardian, National Geographic. Ses photographies apparaissent dans d’innombrables collections publiques et privées à travers le monde. Il est, par ailleurs, le récipiendaire de deux prix World Press Photos.

 

Pendant cinq ans, Arnaud Robert et Paolo Woods ont traversé le monde à la recherche des HAPPY PILLS, ces pilules qui offrent des solutions immédiates là où il n’y avait que d’éternels problèmes. Outre l’exposition à la Ferme des Tilleuls (jusqu’au 16 janvier 2022), HAPPY PILLS est aussi un livre (Delpire & co) et un documentaire.

 

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 18
janvier 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
Littérature, montagne et polars font bon ménage

Rencontre avec Jean-Christophe Rufin

Entretien mené par Pascale Frey, journaliste au Matin dimanche et fondatrice de ONLALU.com
Lieu: SdL

Jean-Christophe Rufin est médecin et écrivain. Si vous le suivez sur Instagram, vous verrez qu’il aime prendre de la hauteur, escalader les sommets surplombant son village de Haute-Savoie. Il réunit aujourd’hui ses deux passions, écriture et montagne, dans un roman, Les flammes de pierre (Gallimard), et un recueil d’entretiens, Montagnes humaines (Arthaud). Mais il fut aussi ambassadeur et ce poste lui a inspiré le personnage récurrent et un brin déjanté d’Aurel Timescu, le petit consul qui, sous sa nonchalance et son accoutrement improbable, se transforme en détective hors pair durant ses loisirs (et il en a beaucoup). Ce qui avait débuté un peu comme une plaisanterie, a conquis les lecteurs, chaque livre est devenu un best-seller… et c’est ainsi que Monsieur l’académicien est devenu aussi auteur de polars ! Littérature, montagne, crime seront donc évoqués durant cet entretien et Jean-Christophe Rufin révélera peut-être comment il a le temps de mener de front toutes ses activités…

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 03
mai 2022
Buffet: 19:00 Conférence 19:30 à 21:00
Ensemble, refusons l’oubli : soirée de soutien en faveur des femmes afghanes

Avec Chékéba Hachemi et S.A.R. la Grande-Duchesse du Luxembourg

Prix spécial CHF : pour les membres 70.-, pour les non-membres 100.-, intégralement reversés à l’association Afghanistan libre

 

Lieu: SdL

Franco-afghane, Chékéba Hachemi fut la première femme diplomate du gouvernement provisoire afghan, nommée en 2002 après la chute des talibans, premier secrétaire de l’ambassade d’Afghanistan auprès de l’Union européenne à Bruxelles, puis ministre conseiller, basée à Paris, avant de démissionner en 2009 pour dénoncer la corruption. Depuis, elle mène de nombreuses actions en faveur de l’Afghanistan, en Europe et aux États-Unis : campagnes de presse, lobbying auprès des entreprises, des politiques et des institutions. Elle dirige une agence de conseil spécialisée dans la conception et la réalisation de projets sociétaux, notamment la promotion et la place des femmes dans l’entreprise. Elle est co-auteure de Visage volé, avoir 20 ans à Kaboul (A. Carrière) et de Pour l’amour de Massoud (XO éd.), et auteur de L’insolente de Kaboul (A. Carrière). Chékéba Hachemi a créé et préside l’association Afghanistan Libre qui agit pour l’éducation des filles et l’autonomisation des femmes en Afghanistan depuis 25 ans.

Elle a participé à la mise en place du Forum Stand Speak Rise Up ! de S.A.R. la Grande-Duchesse du Luxembourg pour combattre les violences sexuelles et est la trésorière de l’association du même nom qui vient en aide aux survivantes dans le monde.

Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Maria Teresa est une femme de cœur et de conviction. Elle consacre une grande partie de son action aux questions sociales et humanitaires. En 1997, elle est nommée ambassadeur de bonne volonté auprès de l’UNESCO pour la lutte contre la pauvreté, l’éducation des jeunes filles et la promotion des microcrédits aux côtés de son ami le Professeur Muhammad Yunus, puis Eminent Advocate for Children à l’UNICEF en 2007. La Grande-Duchesse organise en 2019 le Forum Stand Speak Rise Up! en compagnie du Dr Denis Muckwege, Prix Nobel de la Paix 2018, pour donner la parole aux femmes victimes de violences sexuelles. En 2021, elle a reçu le titre de « Championne de la lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits en soutien au plaidoyer des Nations Unies ». Depuis 2020, la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse s’engage au côté de l’association Afghanistan libre, en finançant deux programmes pour l’émancipation économique pérenne des Afghanes et l’accès à l’éducation de jeunes filles dans ce qui est l’un des pays les plus dangereux au monde.

Elle est co-auteure avec Stéphane Bern de Un amour souverain (Albin Michel).

Buffet: 19:00 Conférence 19:30 à 21:00
MER. 26
janvier 2022
Conférence 19:30 à 21:00
Vladimir Kramnik, Confidences of a Chess Grandmaster  

en anglais

Interview conducted by Muriel Siki, journalist 
Lieu: SdL

 In 2019, after more than two decades at the top level, Vladimir Kramnik shook up the chess world by announcing his retirement at the age of 43. A prodigy and former student of the legendary Mikhail Botvinnik School, he shocked the world in 2000 by ending Garry Kasparov’s fifteen-year hegemony, before extending his own reign for eight years. Books such as Stephan Zweig’s The Chess Player or recently the serie The Queen’s Gambit have left their mark on our imagination. This exceptional encounter will give you the opportunity to better understand the state of mind of a chess genius. The son of an artist and a music teacher, Vladimir Kramnik has always had a different approach to the game than most other players. The 14th World Chess Champion describes himself as someone who was not really competitive, a characteristic that he felt gave him a psychological advantage over his greatest rivals, since, unlike them, he was never afraid of losing. Vladimir Kramnik’s autobiography, Kramnik: My Life and Games, was published with Iakov Damsky (Everyman Chess, 2000).

Conférence 19:30 à 21:00
MAR. 01
février 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
L’Amérique et l’amour libre

Par Aude Seigne

Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdL

À 15 ans, un camp itinérant en Grèce révèle à Aude Seigne que le voyage sera sa passion et son objet d’écriture privilégié pendant les dix années qui suivront. Après un Master en français et civilisations mésopotamiennes à l’Université de Genève, Aude Seigne publie Chroniques de l’Occident nomade qui sera récompensé par le Prix Nicolas-Bouvier 2012. En 2015 paraît Les neiges de Damas, suivi en 2017 d’Une toile large comme le monde. L’Amérique entre nous est le voyage aux Etats-Unis d’un couple qui se confronte à l’amour libre, un va-et-vient entre exaltation et blessures, doutes et ténacité dans un pays dont Aude Seigne vénère la culture cinématographique, musicale et littéraire. Son écriture lui ressemble : honnête, courageuse, rapide, intelligente.

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
VEN. 04
février 2022
Buffet: 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
Trente-six vues de la montagne

Rencontre avec Paolo Cognetti

Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdL

Paolo Cognetti est né à Milan en 1978. Les huit montagnes (Stock, 2017), son premier roman, lauréat du Prix Médicis étranger, a été publié dans quarante pays et s’est vendu à près de deux millions d’exemplaires à travers le monde. Il est actuellement en cours d’adaptation cinématographique. Paolo Cognetti est également l’auteur d’un carnet de montagne, Le garçon sauvage (Zoé, 2016), de récits de voyage Sans jamais atteindre le sommet (Stock, 2019) qui s’est vu décerner le Prix de la Toison d’or, et des Carnets de New York (Stock, 2020). Reconnu internationalement, il a fidélisé un lectorat avide de grands espaces, de sensations brutes et de poésie. Il vient de publier La félicité du loup (Stock, 2021) : un retour à ses sommets bien-aimés avec une histoire d’amour, ode à la montagne tour à tour apaisante, dangereuse, imprévisible et puissante. Paolo Cognetti partage son temps entre Milan et le val d’Aoste.

Buffet: 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 08
février 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
Les transmissions invisibles

Par Anne Berest et Lélia Picabia

Entretien mené par Pascale Frey, journaliste au Matin dimanche et fondatrice de ONLALU.com
Lieu: SdL

Anne Berest publie en 2010 son premier roman, La fille de son père (Seuil). Suivent Les patriarches (Grasset, 2012), Sagan 1954 (Stock, 2014) et Recherche femme parfaite (Grasset, 2015). Gabriële, coécrit avec sa sœur Claire (Stock, 2017), a reçu le Grand Prix de l’héroïne Madame Figaro. Elle est également l’auteure de pièces de théâtre : La visite, Les filles de nos filles (Actes Sud, 2020) et de la série Mytho (Arte), primée en France comme à l’étranger. Son dernier livre, La carte postale (Grasset), est l’un des évènements de la rentrée littéraire. Il vient de remporter le Prix Renaudot des lycéens 2021. En janvier 2003, au milieu des traditionnelles cartes de vœux, se trouvait dans sa boîte aux lettres une carte postale étrange, anonyme. L’Opéra Garnier d’un côté, et de l’autre, les prénoms de quatre membres de sa famille morts à Auschwitz en 1942. Ce livre bouleversant est à la fois une enquête, le roman de ses ancêtres et une quête initiatique sur la signification du mot « Juif » dans une vie laïque.

Mère d’Anne et de Claire Berest, Lélia Picabia est professeur émérite de l’Université de Paris-VIII, spécialiste de linguistique générale et plus précisément de grammaire générative. Ella a traduit pour les éditions du Seuil La nouvelle syntaxe de Noam Chomsky. Parallèlement, elle s’est intéressée aux langues bantoues et a produit une introduction à la grammaire du Grand comorien.

Dans un cadre familial, elle a édité à compte d’auteur un livre sur les traces des Rabinovitch dans les archives françaises et étrangères et travaille aujourd’hui avec un professeur d’histoire du lycée d’Évreux pour témoigner devant les élèves.

 

 

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 22
février 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
Mon roi déchu

Par Laurence Debray

Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant
Lieu: SdL

Historienne et écrivaine française, Laurence Debray est l’auteure d’une biographie du roi Juan Carlos d’Espagne (Perrin, 2013) et d’un documentaire “Moi, Juan Carlos, roi d’Espagne” (diffusé en 2016 sur France 3) dans lequel ce dernier donne sa dernière interview avant d’abdiquer. Elle publie en 2017 Fille de révolutionnaires (Stock) qui reçoit le Prix du livre politique et le Prix des députés. Elle réalise le documentaire “Venezuela, l’ombre de Chavez”, diffusé en 2019 par Arte, primé par un Laurier de l’audiovisuel. L’écrivaine participe au livre collectif Le siècle des dictateurs avec une biographie de Fidel Castro (Perrin et Le Point, 2019). Mon roi déchu (Stock) est paru cet automne.

Qu’est-ce qui réunit une « fille de révolutionnaires » et un roi ? Dans Mon roi déchu, Laurence Debray s’est intéressée à Juan Carlos Ier en historienne et n’a cessé de dialoguer avec lui et de suivre les revirements de son destin. Jusqu’à lui rendre visite, en 2021, à Abou Dhabi où il s’est retranché, devenu, suite à des affaires, une figure réprouvée par une majorité d’Espagnols. Voici le roman vrai d’un roi pas comme les autres.

 

 

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 01
mars 2022
Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Marie-Hélène Lafon
Entretien mené par Patrick Ferla, journaliste
Lieu: SdL

Marie-Hélène Lafon est professeure de lettres classiques à Paris. Née au début des années soixante, à Aurillac, elle a grandi dans la ferme familiale. Le goût des mots lui vient à l’école et le désir d’écrire s’impose très vite mais ne se réalisera que plus tard, après ses études de lettres à la Sorbonne. Marie-Hélène Lafon commence à écrire à l’automne 1996. Son premier roman, Le soir du chien, publié en 2001, lui vaut le Prix Renaudot des lycéens. Romancière des gens « réels », des territoires, de la ruralité, elle creuse un sillon très personnel au fil de ses romans (Les pays, Les derniers indiens, L’annonce, Joseph, Nos vies) et recueils de nouvelles (Liturgie, Histoires – Prix Goncourt de la nouvelle 2016), tous publiés chez Buchet-Chastel. Son dernier livre, Histoire du fils (Prix Renaudot 2020), sonde l’histoire d’une famille, ses bonheurs ordinaires et ses vertiges les plus profonds. Un tour de force littéraire avec l’art d’aller à l’essentiel pour explorer les liens de sang et de cœur.

 

Buffet 12:00 Conférence 12:30 à 14:00