Categorie d'activité culturelles : <span>Conférences</span>

Conférences

Conférences

CONFÉRENCES

De semaine en semaine, de saison en saison, des écrivains, des historiens, des philosophes et d’autres penseurs se succèdent pour votre plus grand plaisir. Vous rencontrerez des personnalités déjà célèbres, vous découvrirez aussi de nouveaux talents.

Un moment de convivialité et d’échange autour d’un buffet précède toutes les rencontres à la Société de Lecture. Une heure et demie de passion partagée : comment mieux occuper l’heure du déjeuner ou le début de soirée ?

RÉSERVATIONS

Réservations pour les membres à partir du jeudi 26 août 2021

Réservations pour les non-membres à partir du mardi 7 septembre 2021

secretariat@societe-de-lecture.ch

Aucune inscription n’est acceptée par téléphone

Toutes nos conférences sont enregistrées et à disposition de nos membres.
Le nombre de places est limité, priorité est donnée à nos membres.

Midi : 12:30 – 14:00

Soir : 19:30 – 21:00

MAR. 21
septembre 2021
Conférence 19:30 à 21:00
Rencontre avec Edouard Philippe
Entretien mené par Mathieu Menghini, historien et praticien de l’action culturelle
Lieu: Salle Frank-Martin, rue de la Vallée 3, 1204 Genève

Diplômé de Sciences-Po en 1992, Édouard Philippe intègre l’ENA dont il sortira en 1997. Membre du Conseil d’État, de 1997 à 2002, il devient adjoint au Maire du Havre en 2001. Il succède au maire démissionnaire en 2010 et sera élu maire en 2014, puis en 2020. En 2002, Édouard Philippe occupe les fonctions de directeur général des services de l’UMP. Il rejoint le ministre Alain Juppé en 2007 comme conseiller chargé de l’environnement et du développement durable. En 2012, il est élu député de la 7e circonscription de la Seine-Maritime. Le 15 mai 2017, il est nommé Premier ministre par le président de la République Emmanuel Macron. Parallèlement à sa vie politique, Édouard Philippe a occupé différentes fonctions dans le secteur privé : pour le cabinet d’avocats Debevoise et Plimpton LLP, directeur des affaires publiques d’AREVA, ou au sein du cabinet Wilhelm & Associés.

Dans Des hommes qui lisent, véritable plaidoyer en faveur de la lecture, Edouard Philippe nous révèle quels livres lui ont permis de se construire.  Dans Impressions et lignes claires (JC Lattès), co-écrit avec Gilles Boyer, les auteurs nous offrent un témoignage exceptionnel, entre le récit et l’essai, sur l’art de gouverner. C’est une leçon d’histoire et un éclairage unique sur les actes, les lieux, les hommes du pouvoir.

Conférence 19:30 à 21:00
JEU. 23
septembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
A-t-on encore la liberté de rire de tout ?

Par Xavier Gorce

Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant
Lieu: SdL

Xavier Gorce est un dessinateur de presse indépendant, ayant travaillé pour des titres très variés (Témoignage Chrétien, Phosphore, Elle…). En 2002, il débute dans la newsletter des abonnés du site internet du journal Le Monde, avec un strip quotidien décalé et humoristique. En 2005, cette BD se centre sur des manchots – choisis pour leur burlesque – et prend pour titre Les Indégivrables, également publiée quotidiennement dans ce journal de 2011 à 2016, puis sur le blog du site et dans Le Quotidien jurassien entre autres. En 2012, elle a été adaptée en série animée pour France Télévisions. En janvier 2021, après les excuses du Monde pour la publication d’un dessin jugé offensant, Xavier Gorce cesse sa collaboration avec le quotidien. Les Indégivrables sont alors adoptés par Le Point où ils continuent leur marche impériale !

Dans Raison et dérision (Tracts, Gallimard, 2021), Xavier Gorce propose une réflexion sur la liberté d’expression et l’humour dans notre société d’indignations.

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 28
septembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Les tourments du jeune Amiel

Par Corinne Chaponnière

Lieu: SdL

Née à Montréal, Corinne Chaponnière a fait ses études à Genève en suivant un double cursus de lettres et de sciences politiques. Parallèlement à son activité de journaliste à la Radio-Télévision Suisse, elle a écrit plusieurs essais historiques : Le mystère féminin (sa thèse de doctorat, parue chez Olivier Orban en 1989), Henry Dunant : La croix d’un homme (Perrin, 2010, réédité chez Labor et Fides en 2018), Les quatre coups de la Nuit de Cristal (Albin Michel, 2015) et elle est également co-auteure de L’aventure de la Société de Lecture parue en 2018 lors de son bicentenaire.

Henri-Frédéric Amiel est né il y a tout juste deux cents ans. Il doit sa célébrité à la longueur de son journal intime (16 900 pages) autant qu’à la durée de son célibat. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir cherché une épouse. Dans Seule une valse (Slatkine), qui vient de paraître, Corinne Chaponnière suit les tribulations sentimentales du jeune Amiel, lorsqu’il croyait encore avoir tout son temps. Derrière ses tourments amoureux, c’est la Genève du XIXe siècle qui se dessine en pointillés.

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 28
septembre 2021
Visite de 18:00 à 19:00
Lieu: SdL

Dans le cadre de la biennale de la photographie Genève 2021

 Signe du destin ou hasard, J.-G. Eynard, pionnier suisse du daguerréotype, est l’un des fondateurs de la Société de Lecture. Deux cents ans plus tard, notre institution accueille une belle collection de livres et revues de photographie en libre-accès, ainsi que quelques raretés étonnantes qui vous seront présentées avec beaucoup de panache par notre conservateur et bibliothécaire Maxime Canals. Durant cette visite privilégiée dans les étages de la bibliothèque, vous constaterez que la photographie n’est pas toujours là où on l’attend : vous irez de surprise en surprise !

 

Visite de 18:00 à 19:00
MER. 29
septembre 2021
Conférence 19:30 à 21:00
Encounter with author Colum McCann and protagonists of Apeirogon Bassam Aramin and Rami Elhanan

en anglais

Organized in partnership with the Geneva based non-profit association B8 of Hope.

Interview conducted by Philippe Mottaz, journalist and founder of The Geneva Observer
Lieu: SdL

 

Apeirogon named for a shape with a countably infinite number of sides. It is also the title of Irish writer Colum McCann‘s last novel which dives into the lives of Palestinian Bassam Aramin and Israeli Rami Elhanan, both victims of the conflict, trying to survive after the death of their daughters (Abir Aramin, 1997-2007, and Smadar Elhanan, 1983-1997). There is shock, grief, memories and mourning. Then the desire to save lives. Together, they are active members of Parents Circle Families Forum (with 600 other bereavedIsraelis and Palestinians who have lost an immediate family member in the conflict)  They share their story in Israel and Palestine and encourage others to choose the path of reconciliation. They also travel the world so that their story serves as a model to others. Their commitment brings a profound human and beneficial awareness beyond the sad news of the Middle East. Colum McCann’s Apeirogon conveys a subtle and poetic understanding of the mechanisms that fuel this tragedy by outlining a third way that could lead to peace. Live via video conference from Palestine, Israel, New York and Geneva, the two protagonists and the novelist Colum McCann will talk about their journey and the strength of this multi-faceted novel.

Conférence 19:30 à 21:00
MER. 29
septembre 2021
Visite de 18:00 à 19:00
Lieu: SdL

Dans le cadre de la biennale de la photographie Genève 2021

Signe du destin ou hasard, J.-G. Eynard, pionnier suisse du daguerréotype, est l’un des fondateurs de la Société de Lecture. Deux cents ans plus tard, notre institution accueille une belle collection de livres et revues de photographie en libre-accès, ainsi que quelques raretés étonnantes qui vous seront présentées avec beaucoup de panache par notre conservateur et bibliothécaire Maxime Canals. Durant cette visite privilégiée dans les étages de la bibliothèque, vous constaterez que la photographie n’est pas toujours là où on l’attend : vous irez de surprise en surprise !

 

Visite de 18:00 à 19:00
JEU. 30
septembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Vivian Maier, Une femme en contre-jour

Par Gaëlle Josse

Entretien mené par Patrick Ferla, journaliste
Lieu: SdL

Gaëlle Josse est l’auteure de huit romans dont le dernier paru est Ce matin-là. Tous très remarqués par la critique, et récompensés par de nombreux prix, notamment celui de Littérature de l’Union Européenne en 2015 et celui du public au Salon du Livre de Genève en 2018. Traduits dans de nombreuses langues, ses textes sont étudiés dans les lycées. Venue à l’écriture par la poésie, la romancière est diplômée en droit (Tours), en journalisme (Paris) et en psychologie clinique (Aix-en-Provence).

Son opus, Une femme en contre-jour, raconte Vivian Maier, cette photographe américaine d’origine française dont l’œuvre, géniale et prolifique, fut retrouvée par hasard après sa mort. Nurse auprès de familles aisées à New York puis à Chicago, elle avait passé sa vie à prendre des photos sans quasiment en voir aucune. Gaëlle Josse explore ici cette personnalité déroutante et complexe, cette vie effacée et tragique. Elle retrace l’histoire d’une perdante magnifique qui a choisi de vivre les yeux grands ouverts.

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 05
octobre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
La fabrique des pervers

Par Sophie Chauveau

Entretien mené par Patrick Ferla, journaliste
Lieu: SdL

De Lippi à Manet, en passant par Vinci et Fragonard, d’un livre à l’autre, Sophie Chauveau a questionné sans trêve la beauté et ses représentations, publiant avec succès des biographies de grands peintres, ainsi qu’une biographie de Diderot. Elle a également écrit dans une veine autobiographique Noces de charbon (Gallimard, 2013, Prix Paul Féval de la SGDL), l’histoire des deux branches de sa famille au XXe siècle, puis La fabrique des pervers (Gallimard, 2016). Comprenant qu’elle était loin d’être la seule à avoir connu une enfance et une adolescence saccagées, Sophie Chauveau dresse l’inventaire des victimes et des bourreaux de sa famille sur trois générations. Unique par l’ampleur de ce qu’il dévoile, et porté par un style très sensible, son témoignage sur l’inceste est d’une force inouïe.

 

Conférence 12:30 à 14:00
MER. 06
octobre 2021
Parcours itinérant 18 h -19 h 30
Lieu: Treille au Parc des Bastions

Ancien collaborateur scientifique aux Conservatoire et Jardin botaniques de Genève, Pierre Mattille a consacré une vie à cultiver la richesse botanique des jardins et à explorer l’univers des livres. Passionné par la protection du patrimoine, il se dédie désormais aux études d’archives, revisitant les domaines respectifs des jardins et des livres passés au tamis de l’histoire.

De la Treille au parc des Bastions, une balade nous mènera aux lieux historiques consacrés à la botanique. En quasiment cinq siècles, les murailles de notre Vieille-Ville ont accueilli le jardinet de simples cultivées par Jean Bauhin sous la Tour Saint-Aspre, le premier jardin botanique au bastion Saint-Léger, et le prospère Jardin des Candolle aux Bastions. Ce parcours au coeur des jardins enclos par les fortifications se terminera par une verrée à la rue du Perron, aux Archives de la famille de Candolle.

Parcours itinérant 18 h -19 h 30
JEU. 07
octobre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Karine Silla
Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant  
Lieu: SdL

Actrice, réalisatrice, scénariste, dramaturge et écrivaine, Karine Silla est née à Dakar d’une mère bretonne et d’un père sénégalais. Après une jeunesse de déplacements au gré des affectations de son père diplomate, elle part à New York poursuivre ses études, passe des podiums aux plateaux de cinéma. Actrice dès 1988, elle écrit un premier scénario de court-métrage Rien Dire retenu en sélection officielle à Cannes en 2000 puis réalise Un baiser papillon, son premier long-métrage en 2011. Passionnée par les mots, Karine Silla se lance dans l’écriture romanesque avec Monsieur est mort (Plon, 2014). Aline et les hommes de guerre (Editions de l’Observatoire, 2020) est son quatrième roman. À travers le destin incroyable d’Aline Sitoé Diatta, la « Jeanne d’Arc du Sénégal » qui a tenu tête aux autorités coloniales françaises, Karine Silla renoue avec l’histoire de ses origines et fait entendre la musique de tout un pays grâce à son écriture envoûtante et enflammée

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 12
octobre 2021
Conférence 19:30 à 21:00
Rencontre avec François-Henri Désérable
Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps  
Lieu: SdL

Alors qu’il mène une carrière de joueur de hockey sur glace professionnel, François-Henri Désérable commence à écrire à l’âge de 18 ans, et publie à 25 ans son premier livre aux éditions Gallimard : Tu montreras ma tête au peuple, qui remportera plusieurs prix littéraires dont celui de la Vocation. Suivront Évariste, biographie romancée du génie des mathématiques Évariste Galois, considérée par le magazine Lire comme la révélation française de l’année 2015, et Un certain M. Piekielny (2017), enquête sur les traces d’un personnage évoqué par Romain Gary dans La Promesse de l’aube. Il revient sur les devants de la scène cet automne avec Mon maître et mon vainqueur, roman virevoltant dans lequel il laisse percevoir une connaissance sensible des tourments amoureux.

 

Conférence 19:30 à 21:00
JEU. 14
octobre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Ecrire du théâtre historique et politique au XXIe siècle

Par Dominique Ziegler

Entretien mené par Mathieu Menghini, historien et praticien de l’action culturelle
Lieu: SdL

Écrivain, dramaturge et metteur en scène, le bouillonnant Dominique Ziegler est né à Genève en 1970. Diplômé de l’école Serge Martin, il annonce la couleur dès sa première pièce, N’Dongo revient (2002) : son théâtre sera populaire, ludique et politique ! En parallèle, il écrit et met en scène des pièces à caractère historique consacrées à Calvin, Rousseau ou Jaurès. Le prix Plume d’or de la Société genevoise des écrivains récompense en 2014 sa pièce écrite en alexandrins Ombres sur Molière, jouée depuis avec succès au Théâtre de Carouge, au Festival d’Avignon, au Théâtre Kléber-Méleau et en tournée. S’ensuivra un autre succès: Le rêve de Vladimir, un spectacle sur Lénine, qui fait la part belle à Genève… et à la Société de Lecture ! Son texte sur Calvin, Calvin: un monologue a été édité chez Labor et Fides en 2017. Un recueil de ses six dernières pièces Théâtre Complet 2011-2017 est paru récemment aux Editions Slatkine. Il est également scénariste officiel des aventures de Miss Marple, d’après Agatha Christie, en bande dessinée. Une de ses dernières pièces, Helvetius, s’est intéressée à la confrontation entre Jules César et les Helvètes en 58 avant Jésus-Christ. Selon l’auteur, se pencher sur le passé est la façon la plus judicieuse d’analyser le présent.

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 19
octobre 2021
Conférence 19:30 à 21:00
Des destins exceptionnels, des vies oubliées, des biographies romancées

Par Alexandra Lapierre

Entretien mené par Pascale Frey, journaliste au Matin dimanche et fondatrice de ONLALU.com
Lieu: SdL

La vie d’Alexandra Lapierre se devine dans celle de ses nombreux personnages, qui ont pourtant tous existé ! Après des études de lettres à la Sorbonne, Alexandra Lapierre obtient aux États-Unis un « Master of Fine Arts » en 1981. Revenue à Paris, elle enquête sur l’ascension de l’une des grandes courtisanes du Second Empire. Son premier livre, La Lionne du boulevard (Laffont, 1984), séduira critique et public. Dès lors, elle ne cessera plus d’écrire. Alliant sérieux de l’universitaire et audace de l’aventurière, elle suit ses personnages « sur le terrain » et s’appuie sur un travail d’enquêtes et de fouilles minutieuses dans les archives : Fanny Stevenson (Laffont), Artemisia (Laffont), L’Excessive (Plon), entre autres, ont été traduits dans une vingtaine de pays et récompensés de nombreux prix. Belle Greene (Flammarion, 2020) raconte l’exceptionnel destin d’une grande collectionneuse de manuscrits et de livres anciens de la Belle Epoque, première directrice de la fabuleuse bibliothèque du magnat J.P. Morgan à New York.

 

 

Conférence 19:30 à 21:00
JEU. 21
octobre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Lieu: SdL

Philosophe et écrivain, Fabrice Midal est l’un des penseurs les plus originaux et percutants de notre temps. Il a publié de nombreux livres à succès traduits dans le monde entier dont Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre (Pocket), Pourquoi la poésie? (Pocket) et Suis-je hypersensible ? Enquête sur un pouvoir méconnu (Flammarion). Il est le fondateur de l’Ecole de méditation, la principale école de méditation dans le monde francophone, qui a de nombreuses antennes en Suisse (Genève, Lausanne et Neuchâtel). Il a une affection particulière pour notre pays où il se rend plusieurs fois par an.

 

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 02
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Adélaïde de Clermont-Tonnerre
Entretien mené par Pascale Frey, journaliste au Matin dimanche et fondatrice de ONLALU.com
Lieu: SdL

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, Adélaïde de Clermont-Tonnerre débute dans le journalisme à Madame Figaro. Elle est aujourd’hui directrice de la rédaction de Point de Vue. Son premier roman, Fourrure (Stock, 2010), a été récompensé par cinq prix littéraires dont le Prix des Maisons de la presse et le Prix Sagan, et le suivant, Le dernier des nôtres (Grasset, 2016), a été un énorme succès qui a reçu le Grand Prix du roman de l’Académie française. C’est dire si Les jours heureux (Grasset), son nouveau livre, était attendu ! L’auteure met en scène Oscar, un jeune scénariste qui tente d’échapper à l’amour écrasant de ses parents : Laure Brankovic et Edouard Vian. Ce couple célèbre du cinéma ne sait vivre que dans l’urgence : on joue, on se cache, on s’aime, des marches de Cannes aux studios hollywoodiens, de Paris à New York et de la Grèce au Mexique, avant d’être percuté par les secousses de la grande histoire qui font peu à peu basculer le monde dans une ère nouvelle. #MeToo, Instagram et quelques autres sujets très contemporains se mêlent aux grandes questions qui ne cessent de tarauder l’être humain.

Conférence 12:30 à 14:00
JEU. 04
novembre 2021
Conférence 19:30 à 21:00
Rencontre avec Muriel Barbery
Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdL

Muriel Barbery a toujours aimé naviguer entre plaisir de lire et exigence littéraire. Son Elégance du hérisson (Gallimard) est devenu le roman le plus vendu de la prestigieuse collection Blanche depuis son lancement voilà un siècle ! Dix millions d’exemplaires écoulés dans le monde, traduit en plus de quarante langues, sans avoir recours aux traditionnelles recettes du marketing : un succès que son auteur, agrégée de philosophie, a choisi de ne pas exploiter. Après avoir quitté l’Éducation nationale, elle s’est installée au Japon où elle a vécu deux ans, puis à Amsterdam, avant de s’établir en Touraine. C’est là qu’elle a vécu, loin des regards, la sortie de son troisième roman La vie des elfes (Gallimard, 2015) : un livre surprenant, entre fable et roman, qui connaîtra une suite en 2019, Un étrange pays (Gallimard). Son dernier livre, Une rose seule, paru en 2020 chez Actes Sud, se passe à Kyoto et témoigne de sa passion pour le Japon.

 

Conférence 19:30 à 21:00
MAR. 09
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Sylvain Prudhomme
Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdL

Agrégé de lettres modernes, Sylvain Prudhomme a vécu quinze ans en Afrique (Sénégal, Niger, Burundi et Île Maurice). Marqué par la tradition orale, il a notamment dirigé un recueil de Contes du pays tammari (Bénin) (Karthala, 2003) et s’adonne volontiers à des lectures musicales qui témoignent de l’élan vital de sa prose et de la capacité de celle-ci à saisir des atmosphères. Particulièrement attentif à la dimension sensible de l’existence, à ses contradictions et à ses coïncidences, il sait en restituer le drame et le lyrisme. Auteur d’une dizaine de romans et de récits, mais également de reportages pour la presse écrite, il a reçu plusieurs distinctions, dont le prix Femina 2019 pour Par les routes (Gallimard), une fiction sous-tendue par l’un de ses thèmes de prédilection : l’expérience de la liberté. À travers son récent recueil de nouvelles Les orages (Gallimard, 2021), il révèle treize instants décisifs de l’humaine condition.

Conférence 12:30 à 14:00
JEU. 11
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Lieu: SdL

Historienne de l’art, Lucienne Peiry a été directrice de la Collection de l’art brut à Lausanne pendant dix ans. Elle a organisé plus de trente expositions en Europe et au Japon et a écrit ou dirigé autant de publications sur le sujet. Elle a consacré sa thèse à l’art brut et à l’histoire de la collection de Jean Dubuffet (Flammarion), qui a été traduite en anglais, allemand et chinois. Aujourd’hui, elle est commissaire d’expositions internationales, essayiste et conférencière. Depuis 2010, elle donne un cours sur l’art brut à l’EPFL. Deux de ses livres ont paru l’année dernière à Paris, Le livre de pierre (Allia) et Écrits d’art brut. Graphomanes extravagants (Le Seuil), alors que s’ouvre en octobre de cette année son exposition, sur ces singuliers écrits, au Musée Tinguely à Bâle (20 octobre 2021 – 23 janvier 2022).

Recettes de cuisine étrangement calligraphiées à l’encre sépia, veste asilaire transformée et cousue de phrases brodées, manteau cérémoniel décoré de prénoms féminins brodés de bleu pour accéder à l’au-delà : dotée de vertus salvatrices, l’écriture inventive des auteurs d’art brut fait valser règles d’orthographe et de grammaire.

Conférence 12:30 à 14:00
JEU. 18
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Clara Dupont-Monod
Entretien mené par Patrick Ferla, journaliste
Lieu: SdL

Clara Dupont-Monod, diplômée en ancien français, débute sa carrière comme journaliste à Cosmopolitan, puis grand reporter pour Marianne et chroniqueuse sur RTL, France Inter ou Canal +. Elle est toutefois tiraillée par ses projets d’écriture qui révèlent un univers romanesque bien éloigné de son travail pour les médias. Dans une littérature sans concession, elle place la notion de différence au cœur de ses histoires, mettant en scène des personnages rejetés, aux destins fracassés : Iliana, une jeune prostituée dans Histoire d’une prostituée (Grasset) ; avec La folie du roi Marc (Grasset), elle puise dans la légende de Tristan et Yseut, afin de rendre voix au mari abandonné ; La passion selon Juette (Grasset) explore la folie d’une jeune fille révoltée par l’oppression des hommes et de l’Eglise ; Le roi disait que j’étais le diable (Grasset), Prix Maurice Genevoix, dresse les portraits de Louis VII et d’Aliénor d’Aquitaine, femme fragile, mais rebelle. Dans La révolte (Stock), Richard Cœur de Lion, fils d’Aliénor d’Aquitaine, brosse le portrait de sa mère. Sous l’apparence d’un conte, S’adapter (Stock, 2021) décrit l’arrivée d’un enfant handicapé dans une famille, à travers le regard de la fratrie : un livre magnifique et lumineux.

 

 

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 23
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Lieu: SdL

Né en Égypte, arrivé en France à l’âge de 18 ans, Robert Solé a longtemps été journaliste au Monde. Il est l’auteur de sept romans aux éditions du Seuil, dont Le Tarbouche et Les méandres du Nil, ainsi que de nombreux essais consacrés à son pays d’origine, parmi lesquels le Dictionnaire amoureux de l’Égypte (Plon). Derniers ouvrages parus : La grande aventure de l’égyptologie et Ismaïl pacha, khédive d’Égypte (Perrin).

L’égyptomanie n’est pas une mode. Elle remonte à… l’Antiquité. Mais c’est au XIXème siècle, avec le déchiffrement des hiéroglyphes, que l’égyptologie scientifique a vu le jour. Dans le sillage de Champollion, des chercheurs de diverses nationalités ont commencé alors à explorer, avec émerveillement, toutes les richesses d’une civilisation exceptionnelle qui semble allier beauté, harmonie et sagesse. Et l’engouement du public pour le pays des pharaons s’est envolé au rythme des découvertes. Loin d’être terminée, la grande aventure des déchiffreurs de l’Égypte ancienne se poursuit avec des techniques de pointe, à la veille d’un double anniversaire : celui du déchiffrement de la pierre de Rosette (1822) et celui de la découverte du trésor de Toutânkhamon (1922).

 

Conférence 12:30 à 14:00
MER. 24
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Claire Berest
Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant
Lieu: SdL

Claire Berest publie son premier roman, Mikado, à 27 ans, suivi de deux romans : L’orchestre vide et Bellevue (Stock, 2016) puis de deux essais : La lutte des classes, pourquoi j’ai démissionné de l’Éducation nationale, et Enfants perdus, enquête à la brigade des mineurs, sorti en poche en 2015. Avec sa sœur Anne, elle écrit ensuite Gabriële (Stock, 2017), portrait de Gabriële Buffet Picabia, leur arrière-grand-mère, pour lequel elles ont reçu le Grand Prix de l’héroïne Madame Figaro 2018. Rien n’est noir (Stock), Grand Prix des lectrices de Elle 2020, raconte un couple de légende : Frida Kahlo et Diego Rivera. Elle revient sur les devants de la scène avec Artifices (Stock), son nouveau roman, une danse éperdue où les personnages se croisent, se perdent et se retrouvent, dans une enquête haletante jusqu’au choc de la résolution finale.

Conférence 12:30 à 14:00
JEU. 25
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Lieu: SdL

Georges Nivat, professeur honoraire à l’Université de Genève, a d’abord étudié le symbolisme russe, en particulier Andreï Biély, auteur d’un roman-poème sur la peur, Pétersbourg (qu’il a traduit), puis Soljénitsyne, chroniqueur et poète de l’Archipel du Goulag, à qui il a consacré plusieurs livres et deux expositions. Il a dirigé, avec trois collègues, une Histoire de la littérature russe en six volumes, où l’on voit le rôle central de la littérature dans l’histoire russe. Car là où l’architecture en bois brûlait facilement, le mot ou la chanson russe résistait. Ce qui a amené cet historien de la littérature à explorer les chemins de la mémoire avec ses Sites de la mémoire russe, ouvrage collectif en deux gros tomes dont il est non seulement un important contributeur mais aussi l’architecte.

 Comment la mémoire russe a-t-elle éliminé, travesti, conservé ou encore hypertrophié? Comment l’actuelle Russie considère-t-elle l’immense amnésie soviétique qui l’a précédée? Cette Histoire de la mémoire russe traite des instruments de la mémoire, de ses dérives et mythes, de la gloire militaire, du sentiment religieux, de la mémoire nationale élaborée par l’opéra russe, le ballet, et aussi le manuel scolaire. Mais également de l’Autre dans la mémoire russe, Juif, Tatare, Petit-russien ou Cosaque. Mémoire ethnique (les musées d’ethnographie sont les premiers d’Europe) et mémoire d’Empire (Borodino, que l’on rejoue sans fin depuis la perestroïka) se complètent et contredisent…

 

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 30
novembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Raconte-moi la musique n°14

Basson sans limites

Povilas Bingelis, Fabio Gianolla, Gabriele Gombi, bassons, et David Greilsammer, présentation Prix spécial : pour les membres : CHF 50.- ; pour les non-membres : CHF 75.-
Lieu: SdL

Né en Italie pendant la Renaissance et doté d’un son vigoureux, sensuel et poétique, le basson n’est pas un instrument comme les autres… À travers cette présentation, les bassonistes du Geneva Camerata vous dévoileront tous les secrets de leur instrument, allant du baroque jusqu’au jazz et aux musiques folkloriques.

Conférence 12:30 à 14:00
JEU. 02
décembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Rencontre avec Blaise Hofmann
Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant
Lieu: SdL

Blaise Hofmann est l’auteur d’une douzaine de romans, récits de voyage et livres jeunesse. Il a notamment publié Estive (Zoé, 2007), le journal de bord d’un moutonnier, qui a obtenu le Prix Nicolas Bouvier 2008 au festival Etonnants Voyageurs de Saint Malo. En septembre 2019, il s’en va sept mois en Asie, pour la première fois en famille, avec ses deux filles de 2 et 3 ans. Ce sont de nouvelles contraintes, un temps constamment anticipé, des précautions, des frustrations ; c’est surtout l’émerveillement de voir le monde à quelques centimètres du sol, voyager lentement avec les yeux de celles qui sont à la maison où qu’elles se trouvent.

C’est l’occasion aussi de retrouver un continent transformé et standardisé. Blaise Hofmann livre avec Deux petites maîtresses zen un texte introspectif, aussi critique qu’ébloui, même lorsqu’un virus s’impose comme personnage principal de ce qui est peut-être le dernier récit de voyage d’avant la pandémie du Covid-19.

Conférence 12:30 à 14:00
MAR. 07
décembre 2021
Conférence 12:30 à 14:00
Dictionnaire amoureux du Japon

Par Richard Collasse

 

Entretien mené par Jean-Claude Simoën, éditeur de la collection des Dictionnaires amoureux chez Plon 
Lieu: SdL

Parti au Japon il y a cinquante ans pour acheter un appareil photo, Richard Collasse y est resté, y a fait sa carrière et fondé sa famille. Collaborateur depuis bientôt quarante années de Chanel dont il a été le président au Japon plus de vingt ans, il a rejoint les berges du Léman il y a trois ans, toujours au sein de cette prestigieuse entreprise.Romancier à ses heures depuis quinze ans, il a publié entre la France et le Japon cinq romans et deux recueils de nouvelles.

Les hasards de la vie lui ont fait rencontrer Jean-Claude Simoën, le fondateur de la mythique collection des Dictionnaires amoureux chez Plon. Ce dernier lui a confié la réalisation du Dictionnaire amoureux du Japon sur lequel il a travaillé cinq ans tout en poursuivant sa carrière professionnelle.

 

Conférence 12:30 à 14:00