Prêt

Prêt

LE PRÊT

 

  • Catalogue en ligne
  • Livres en libre accès
  • Prêt des livres pendant les horaires d’ouverture de la SdL
  • Chaque membre peut emprunter jusqu’à huit livres
  • Durée du prêt : 15 jours (nouveautés) ou 1 mois (fonds). Prolongations possibles par courriel : bibliotheque@societe-de-lecture.ch ou par téléphone 022 310 67 46
  • Réservations : sur place, par mail, par téléphone ou directement depuis le catalogue.
  • Sur demande, les livres sont envoyés par poste aux frais du membre

Entre la bibliothèque et vous, lecteurs :
la Commission de lecture

 

La Société de Lecture se distingue en tout, et le choix des livres n’y fait pas exception. Unique en son genre, c’est à la Commission de lecture que revient la sélection des livres que vous tiendrez ensuite entre vos mains. Elle compte entre douze et quinze membres qui lisent chacun de trois à cinq livres par mois et qui rédigent ensuite des résumés critiques destinés à paraître dans Plume au Vent, soit une trentaine de textes que vous découvrez dans chaque numéro. C’est un engagement très exigeant, que des lectrices et lecteurs, par ailleurs fort occupés, assument, de façon bénévole, avec dévouement et discrétion.

​La Commission actuelle se compose de :

Christian Buenzod (président), Hélène Leibkutsch, Bruno Desgardins, Pascale Dhombres, Jacques-Simon Eggly, Catherine Fauchier-Magnan, Fadiah Haller-Assaad, Tatiana Hervieu-Causse, Sharon Mordasini, Soussan Raadi-Djalili, Jean-Bernard Rondeau (pas sur la photo), Petr Shmatenko, David Spurr, Dominique Thouvenin

NOS DERNIÈRES ACQUISITIONS

SUGGESTION DE LECTURE

de Cléa Marcuard, bibliothécaire de la Société de Lecture

Haruki Murakami, L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage  (LD 425)

 

Alors qu’il avait entretenu des relations étroites avec quatre amis du lycée à Nakura, Tsukuru Tazaki, qui vit désormais à Tokyo, est chassé du groupe sans la moindre explication. La souffrance liée à cette exclusion se trouvant amplifiée par la distance, privé de la sensation d’unité que lui procurait cette petite communauté harmonieuse, il va vivre pendant seize ans tel un somnambule, « comme un mort qui n’a pas encore compris qu’il était mort ». Il rencontre Sara, dont il tombe amoureux. Pour ne pas perdre ce nouveau sentiment qui l’habite, il doit faire face à son passé, et partir à la recherche de ses anciens amis afin de tenter de comprendre ce qui a brisé cette entente parfaite. Introspection, acceptation, confiance et courage sont les clefs de la nouvelle partition complexe de cet auteur hors norme dont le renouvellement constant n’en finit pas de nous désarçonner. Un voyage surprenant en soi-même et une réflexion philosophique sur la perception du réel.