Prêt

Prêt

LE PRÊT

 

  • Catalogue en ligne
  • Livres en libre accès
  • Prêt des livres pendant les horaires d’ouverture de la SdL
  • Chaque membre peut emprunter jusqu’à huit livres
  • Durée du prêt : 15 jours (nouveautés) ou 1 mois (fonds). Prolongations possibles par courriel : bibliotheque@societe-de-lecture.ch ou par téléphone 022 310 67 46
  • Réservations : sur place, par mail, par téléphone ou directement depuis le catalogue.
  • Sur demande, les livres sont envoyés par poste aux frais du membre

Entre la bibliothèque et vous, lecteurs :
la Commission de lecture

 

La Société de Lecture se distingue en tout, et le choix des livres n’y fait pas exception. Unique en son genre, c’est à la Commission de lecture que revient la sélection des livres que vous tiendrez ensuite entre vos mains. Elle compte entre douze et quinze membres qui lisent chacun de trois à cinq livres par mois et qui rédigent ensuite des résumés critiques destinés à paraître dans Plume au Vent, soit une trentaine de textes que vous découvrez dans chaque numéro. C’est un engagement très exigeant, que des lectrices et lecteurs, par ailleurs fort occupés, assument, de façon bénévole, avec dévouement et discrétion.

​La Commission actuelle se compose de :

Christian Buenzod (président), Hélène Leibkutsch, Bruno Desgardins, Pascale Dhombres, Jacques-Simon Eggly, Catherine Fauchier-Magnan, Fadiah Haller-Assaad, Tatiana Hervieu-Causse, Sharon Mordasini, Soussan Raadi-Djalili, Jean-Bernard Rondeau (pas sur la photo), Petr Shmatenko, David Spurr, Dominique Thouvenin

NOS DERNIÈRES ACQUISITIONS

SUGGESTION DE LECTURE

de Maxime Canals, Conservateur des collections et bibliothécaire de la SdL

Romain BERTRAND (dir.), L’exploration du monde : une autre histoire des grandes découvertes, Seuil, 2019, 515 p. (GVE 86)

L’Europe n’a jamais eu le monopole de l’exploration. Tout n’a pas commencé avec la Renaissance et tout ne s’est pas terminé avec les guerres coloniales. Le livre est composé d’une centaine de récits, pas seulement une histoire du monde mais, comme le note l’auteur, un monde d’histoires, entre 645 et 1937, car, à chaque date, on est plongé dans le lieu avec des personnages plus ou moins célèbres et les passeurs locaux qui les ont assistés. On apprend que le jésuite François-Xavier, grand évangélisateur, était aussi proxénète en Inde. On croise Philippe le Bel accueillant un moine ouïghour envoyé par les Perses, les Mamelouks dans la Horde d’or… À l’origine, les voyageurs arabo-musulmans furent plus actifs dans l’exploration que les chrétiens et les Européens n’ont longtemps été dans les diverses régions du monde que des commerçants parmi les autres. La terra incognita des Européens était l’arrière-cour, par exemple, des Chinois aux Philippines. Tous les explorateurs ne sont donc pas Européens et l’Europe ou la Californie furent elles-mêmes découvertes par des non occidentaux. En résumé, ce livre relate les rencontres d’humanités distantes et rappelle l’intervalle entre le temps des découvreurs et les conquêtes coloniales. On rencontre Colomb, Magellan, Cortés, Pizarro mais aussi le capitaine Cook assassiné à Hawaï, David Livingstone, Charles de Foucauld fusillé par des insurgés et bien d’autres.

Résumé paru dans la Plume au Vent 447 (décembre 2020)