Événements

Événements

Événements
Programme jeunesse
Cycle
Ateliers
Conférences
THU 20
May 2021
Rencontre avec Adèle Van Reeth
Par : Entretien mené par Mathieu Menghini, historien et praticien de l’action culturelle
Lieu: SdLSDL

Philosophe, productrice et animatrice des Chemins de la philosophie sur France Culture, Adèle Van Reeth a été présentatrice d’une émission littéraire sur Public Sénat et présente actuellement D’art d’art ! sur France 2. Elle est l’auteure de plusieurs essais et d’un premier livre, La vie ordinaire, qui n’est ni un récit, ni un roman, paru cette année aux éditions Gallimard. Formée à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon puis à l’Université de Chicago, Adèle Van Reeth s’est intéressée à dénicher la philosophie partout où on ne l’attendait pas : dans le cinéma, la littérature, le quotidien, dans ce qui nous semble banal, familier mais qui éclaire notre rapport au monde. Elle vient de publier un livre enthousiasmant dans lequel se croisent pêle-mêle des réflexions sur le bruit du lave-vaisselle, des penseurs comme Emerson, Cavell ou Rosset, le récit de sa grossesse et la chronique familiale de sa vie de belle-mère. La vie ordinaire reste difficilement définissable, tel le dard d’une intranquillité qui nous pique encore et encore !

Conférence 19:30 à 21:00
TUE 18
May 2021
Jean-Noël Liaut
Par : Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdLSDL

Jean-Noël Liaut est écrivain et traducteur de l’anglais. Il a publié une quinzaine de biographies et d’essais parmi lesquels Elsa Triolet et Lili Brik : les sœurs insoumises ( Robert Laffont, 2015 ), Prix de la biographie de l’Académie française ou Elle, Edmonde ( Allary Éditions, 2017 ), consacré à Edmonde Charles-Roux. Son avant-dernier livre paru est Nancy Mitford, la dame de la rue Monsieur ( Allary Éditions, 2019 ), finaliste du Prix Goncourt de la biographie. Il revient sur les devants de la scène avec Andy Warhol, Le renard Blanc ( Allary Editions, 2021 ), fruit d’une enquête menée durant plus de trente ans, nourrie par les témoignages inédits de nombre de ses proches. Les livres de Jean-Noël Liaut ont été traduits en anglais, italien, grec, polonais, russe, néerlandais, espagnol, ukrainien et chinois.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 13
May 2021
Lieu: Podere TrafontiSDL

Sienne, son territoire enchanteur et ses mille trésors… Depuis toujours, la Toscane méridionale éveille la passion et l’imagination des poètes. Son paysage pittoresque et son riche héritage culturel saisissent les cœurs et les esprits, leur inspirent des pensées palpitantes et donnent naissance à d’immenses chefs-d’œuvre artistiques. Cette région fut habitée par les mystérieux Étrusques, chantée par Dante et Boccaccio, et célébrée par des écrivains du monde entier au cours des siècles, en particulier par les voyageurs du « Grand Tour », qui la traversaient pour se rendre à Rome, sur les traces des pèlerins médiévaux. Nous vous invitons à un parcours poétique, immergés au cœur de cette riche province. Le temps d’une fin de semaine prolongée, Antonella Notari Vischer vous accueillera à Podere Trafonti, une splendide maison de  campagne nichée au creux des collines toscanes ( www.poderetrafonti.com ).

La Dr Ilaria Bichi Ruspoli, historienne de l’art et lettrée, diplômée de la prestigieuse Université de Sienne, vous guidera en français. Elle a grandi au cœur du Val d’Orcia dans un grand domaine et elle possède une connaissance approfondie de tous les recoins de la région. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages narrant les richesses culturelles et artistiques siennoises et leur importance historique et sociale. En sa compagnie, vous emboîterez le pas aux écrivains qui ont parcouru ces terres, en découvrirez les multiples splendeurs et partagerez des échanges privilégiés.

Du 13 au 16 mai
TUE 11
May 2021
Lieu: SdLSDL

Professeur à l’Ecole nationale des chartes et à l’Ecole pratique des hautes études où il est titulaire de la chaire d’Histoire de la symbolique occidentale, mondialement connu pour ses travaux sur l’histoire des couleurs en Occident – Bleu ( 2000 ), Noir ( 2008 ), Vert ( 2013 ), Rouge ( 2016 ) et Jaune ( 2019 ), publiés au Seuil – Michel Pastoureau a également fait paraître plusieurs dizaines d’ouvrages sur les emblèmes, les animaux, les images et les symboles. Son érudition et son entregent en ont fait un passeur privilégié et apprécié, tant du grand public que du monde universitaire, ce qui est rare. Son autobiographie, Les couleurs de nos souvenirs, a reçu le prix Médicis Essai en 2010. En Europe, le jaune est aujourd’hui une couleur discrète, mal aimée et peu présente  dans la vie quotidienne. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les peuples de
l’Antiquité lui accordaient une grande place et voyaient en lui une couleur presque sacrée, symbole de lumière, de chaleur, de richesse et de prospérité. Le déclin du jaune date du Moyen Âge qui en a fait une couleur ambivalente. D’un côté le mauvais jaune, celui du soufre démoniaque et de la bile amère : il est signe de mensonge, d’avarice, de félonie, parfois de maladie ou de folie. De l’autre, le bon jaune, celui du miel et de l’or, signe de joie, de plaisir et d’abondance.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 11
May 2021
Lieu: SdLSDL

Professeur à l’Ecole nationale des chartes et à l’Ecole pratique des hautes études où il est titulaire de la chaire d’Histoire de la symbolique occidentale, mondialement connu pour ses travaux sur l’histoire des couleurs en Occident – Bleu ( 2000 ), Noir ( 2008 ), Vert ( 2013 ), Rouge ( 2016 ) et Jaune ( 2019 ), publiés au Seuil – Michel Pastoureau a également fait paraître plusieurs dizaines d’ouvrages sur les emblèmes, les animaux, les images et les symboles. Son érudition et son entregent en ont fait un passeur privilégié et apprécié, tant du grand public que du monde universitaire, ce qui est rare. Son autobiographie, Les couleurs de nos souvenirs, a reçu le prix Médicis Essai en 2010. En Europe, le jaune est aujourd’hui une couleur discrète, mal aimée et peu présente  dans la vie quotidienne. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les peuples de
l’Antiquité lui accordaient une grande place et voyaient en lui une couleur presque sacrée, symbole de lumière, de chaleur, de richesse et de prospérité. Le déclin du jaune date du Moyen Âge qui en a fait une couleur ambivalente. D’un côté le mauvais jaune, celui du soufre démoniaque et de la bile amère : il est signe de mensonge, d’avarice, de félonie, parfois de maladie ou de folie. De l’autre, le bon jaune, celui du miel et de l’or, signe de joie, de plaisir et d’abondance.

Conférence 19:30 à 21:00
MON 10
May 2021
Augustin-Pyramus de Candolle, une passion du savoir – 3 / 3
Par : Une lecture de Caroline Gasser, des textes sélectionnés par Pierre Mattille
Lieu: Parc des BastionsSDL

Un rendez-vous bucolique sous les arbres du parc des Bastions pour évoquer Augustin-Pyramus de Candolle. Au travers de textes glanés dans Mémoires et souvenirs, dans sa correspondance et ses journaux de jeunesse, Caroline Gasser abordera la personnalité sensible et attachante de l’homme tenté dans sa prime jeunesse par les lettres et la poésie. Derrière l’image du grand savant se profile l’humanité d’un héritier des Lumières, qui vibrait aussi avec les plaisirs et les préoccupations de son temps.

18 h -19 h 30
THU 06
May 2021
Rose-Marie Pagnard et Douna Loup
Par : Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant
Lieu: SdLSDL

Rose-Marie Pagnard a notamment publié La Période Fernandez ( Actes Sud, 1988, Prix Dentan ), Dans la forêt la mort s’amuse ( Actes Sud, 1999, Prix Schiller ), J’aime ce qui vacille ( Zoé, 2013, Prix suisse de littérature ) et Jours merveilleux au bord de l’ombre ( Zoé, 2016 ). En 2017, ses archives sont acquises par les archives littéraires suisses ( ALS ). Son œuvre mêle les genres et les registres, jouant les gammes de la poésie et du fantastique, de l’onirisme et de l’humour. Les romans de Rose-Marie Pagnard racontent la vie ordinaire, rendue étrange et invérifiable par l’irruption de hasards catastrophiques ou féeriques. Avec le sens du merveilleux et le vertige du premier amour, Gloria Vynil, sa dernière héroïne, passionnément amoureuse, traverse comme en marchant sur l’eau un été lourd d’une révélation pourtant libératrice.

Auteure franco-suisse née à Genève, Douna Loup a grandi dans la Drôme et vit aujourd’hui près de Nantes. Son premier roman, L’embrasure ( Mercure de France, 2010 ), lui vaut le Prix Schiller découverte et le Prix Michel-Dentan 2011. Suivent Les lignes de ta paume en 2012 et L’oragé en 2015, tous deux au Mercure de France. Déployer ( Zoé, 2019 ), composé de sept livrets à lire dans un ordre aléatoire, raconte la relation à l’autre, le désir, le besoin de possession et la mort. Le chant lancinant de Douna Loup, sa cadence intérieure, sa fraîcheur et sa curiosité lui donnent l’audace de s’aventurer au-delà des tabous. Toute son œuvre
est une ode solaire à la nature et à la liberté. Dans Les printemps sauvages, à paraître ce printemps chez Zoé, odeurs, matières, couleurs, tous les sens sont aux aguets pour saisir l’amour, la beauté du monde et sa fragilité.

Conférence 12:30 à 14:00
WED 05
May 2021
Lieu: Treille au Parc des BastionsSDL

Ancien collaborateur scientifique aux Conservatoire et Jardin botaniques de Genève, Pierre Mattille a consacré une vie à cultiver la richesse botanique des jardins et à explorer l’univers des livres. Passionné par la protection du patrimoine, il se dédie désormais aux études d’archives, revisitant les domaines respectifs des jardins et des livres passés au tamis de l’histoire. De la Treille au parc des Bastions, une balade nous mènera aux lieux historiques consacrés à la botanique. En quasiment cinq siècles, les murailles de notre Vieille-Ville ont accueilli le jardinet de simples cultivées par Jean Bauhin sous la Tour St-Aspre, le premier jardin botanique au bastion Saint-Léger, et le prospère Jardin des Candolle aux Bastions. Ce parcours au coeur des jardins enclos par les fortifications se terminera par une verrée à la rue du Perron, aux Archives de la famille de Candolle.

18 h -19 h 30
TUE 04
May 2021
Lieu: SdLSDL

Patrick Bungener est collaborateur scientifique aux Conservatoire et Jardin botaniques de Genève ( CJBG ). Ses travaux portent sur l’histoire de la botanique genevoise. Il a notamment été le commissaire d’expositions dédiées à la figure de Rousseau botaniste et d’Augustin-Pyramus de Candolle. Il a d’ailleurs consacré à ce dernier un ouvrage collectif, avec Pierre Mattille et Martin W. Callmander, paru en 2017 aux éditions Favre Augustin-Pyramus de Candolle : une passion, un Jardin. 

Comédienne depuis quelques décennies, Caroline Gasser joue sur les planches et devant la caméra, dans des textes de large amplitude, à travers langages et époques, de Shakespeare à Annie Ernaux, en passant par Mayenburg et Paravidino, ou de Jacques Rivette à Laurent Nègre. Dernièrement, elle a participé à la série Bulle d’Anne Deluz, sur RTS1. Depuis quelques années, elle enseigne l’expression orale et l’option complémentaire théâtre au Collège Calvin. Entre Lumières et Romantisme, le botaniste genevois Augustin-Pyramus de Candolle ( 1778-1841 ) a marqué de son empreinte l’histoire naturelle. Une carrière nomade folle en rebondissements, des écrits prolifiques, la réalisation d’un herbier d’une grande richesse et la fondation du Jardin botanique de Genève en 1817 ont façonné son parcours. Entrecoupée de lectures de sa correspondance et de son autobiographie par la comédienne Caroline Gasser, la présentation, au travers d’un diaporama coloré, détaillera la vie de ce savant et la genèse de son œuvre colossale.

Conférence 12:30 à 14:00
WED 28
April 2021
Lieu: SDL

Patrick Mohr est co-directeur artistique du Théâtre Spirale et co-fondateur de la Parfumerie. Metteur en scène, conteur, auteur, comédien et formateur, né à Genève en 1962, il suit les cours de l’École Lecoq à Paris dont il sort diplômé. Depuis plus de vingt ans, Patrick Mohr réalise des spectacles solos pour les enfants et pour les adultes en Suisse et ailleurs.

Née à Dakar en 1985, Cathy N´Goné Diop Sarr est originaire du Sénégal. Elle est devenue en 2003 membre de la compagnie « F’AME » et en 2005 de la compagnie « Baobab Théâtre ». Diplômée en 2010 de l’École professionnelle de Théâtre Serge Martin à Genève, à la fois actrice et formatrice, Cathy pratique également la danse africaine et le conte depuis son plus jeune âge.

Qui sont les princes et princesses des contes ? Naît-on avec ce titre, ou le devient-on? Souvent objets de désir ou de fantasme, ils sont rarement les acteurs principaux des histoires. Proposant un regard croisé et plein d’humour sur ces figures ainsi que sur celles qui les entourent dans les traditions européennes et africaines, Patrick Mohr et Cathy Sarr racontent leurs visions des princes et des princesses dans leurs cultures respectives. Ils font participer les  spectateurs avec beaucoup de liberté et d’humour. Un spectacle ludique, décalé et très vivant dont le public se régale.

TUE 27
April 2021
Clara Molloy
Par : Entretien mené par Thomas Hervé, journaliste
Lieu: SdLSDL

Clara Molloy est née à Paris en 1972. À la sortie de l’université, elle lance un mensuel culturel généraliste, Créations, puis, en 2016, un festival de poésie visuelle, les Cinéhaïku. En 2019, elle publie Tempe a paia dans la collection grise de Cheyne éditeur ; cette maison d’édition française qui, à l’occasion de son quarantième anniversaire, vient d’initier une collection de six titres autour du thème « Grandir » pour laquelle elle a écrit le texte Grandirs. Dans ce récit, elle évoque sa passion pour la littérature et sa relation avec son frère aîné sujet à des troubles psychiques. Clara Molloy est poétesse mais également créatrice et éditeur des parfums des marques Memo Paris, Floraïku et Hermetica.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 22
April 2021
Max Lobe
Par : Entretien mené par Pascal Schouwey, journaliste indépendant
Lieu: SdLSDL

Né à Douala au Cameroun, Max Lobe vit depuis l’âge de 18 ans en Suisse. À Lugano, il suit des études de communication et journalisme. Passionné d’histoire et de politique, il suit un Master en politique et administration publique à l’Institut des Hautes études en administration publique de Lausanne. Établi aujourd’hui à Genève, il élabore une écriture rythmée, dialoguée et inventive qui puise ses sources dans la littérature et les contes négro-africains comme dans les romans de Ramuz. Il a notamment reçu le Prix du roman des Romands pour 39 rue de Berne ( 2013 ), le Prix Ahmadou Kourouma pour Confidences ( 2016 ) et le Prix du roman gay pour Loin de Douala ( 2018 ). Max Lobe tient un blog, Les cahiers bantous, où il publie régulièrement des nouvelles. Son nouveau roman, La Promesse de Sa Phall’Excellence est un livre inspiré et carnavalesque sur la tyrannie. Tous ses livres sont publiés aux éditions Zoé.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 20
April 2021
Raconte-moi la musique no 14: From Russia with love
Par : Prix spécial CHF : pour les membres : 40 ; pour les non membres : 65
Lieu: SdLSDL

Dostoïevski, Tolstoï, Kandinsky, Chagall ou Stravinsky… Depuis de nombreux siècles, la culture russe fascine, interroge et enchante. Lors de cette présentation, les musiciens du Geneva Camerata exploreront toute la magnificence de l’art russe, à travers une série de grands chefs-d’oeuvre musicaux, allant du classicisme au modernisme, en passant par le romantisme et même le futurisme. Alors ne manquez pas ce voyage enchanteur et captivant de Moscou à Saint- Petersbourg, en compagnie de Tchaikovsky, Prokofiev ou encore Rachmaninov !

Conférence 12:30 à 14:00
MON 19
April 2021
Lieu: SdLSDL

Journaliste socio-culturel et coproducteur de l’émission télévisée éthique et religieuse Faut pas croire sur la RTS, Emmanuel Tagnard a traversé les Alpes, suivi la Via Francigena et s’est rendu à Saint-Jacques-de-Compostelle. Si ses marches ont démarré en randonnées, elles se sont métamorphosées en pèlerinages au fil des rencontres et des parcours. Il est l’auteur de Très Saint-Père, Lettres ouvertes au pape François       ( Salvator, 2018 ) qu’il écrivit alors qu’il marchait vers Rome depuis Saint-Maurice, et de Via Jacobi, Sur le chemin suisse de Compostelle ( Saint-Augustin / Heidi.news, 2020 ). 100 000 pèlerins sont arrivés à pied à Saint-Jacques-de-Compostelle en 2010. Neuf ans plus tard, ils étaient 350 000 à rejoindre la destination mythique. En 2016, plus de 40 000 personnes ont emprunté la Via Francigena qui relie Cantorbéry à Rome. Que cherchent ces marcheurs toujours plus nombreux à suivre des tracés historiques vieux de mille ans ? Eléments de réponse avec un grand marcheur, journaliste et producteur à RTSreligion.

En partenariat avec « Il est une Foi », les sixièmes rendez-vous cinéma de l’Eglise Catholique Romaine de Genève. Vingt-trois films et douze rencontres autour du thème « Itinérances » aux cinémas du Grütli du 5 au 10 mai.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 15
April 2021
Rencontre gourmande avec Jean-Christophe Hembert et Loïc Varraut
Par : Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdLSDL

Jean-Christophe Hembert et Loïc Varraut convient le bouillonnant Capitaine Fracasse et ses compagnons de cape et d’épée sur les planches, dans un spectacle épique et généreux, créé en juin dernier à Grignan. Leur adaptation théâtrale du roman enchanteur de Théophile Gautier fait l’objet d’une parution à l’Avant-Scène. Ces deux fous de théâtre sont respectivement Karadoc et Venec dans la série Kaamelott, dont le film sortira à la rentrée. Depuis 2002, ils collaborent également avec Alexandre Astier comme metteur en scène et producteur sur des projets de one-man-show : Que ma joie demeure, L’Exoconférence, Excusez le désordre. Ils sont surtout des « enfants » de Roger Planchon, l’un des plus importants metteurs en scène du XXe siècle en France, grand représentant du Théâtre National Populaire et héritier de Jean Vilar.  D’activités artistiques en activités de production, on les retrouve ici pour une nouvelle grande aventure collective, l’occasion d’une déclaration d’amour et de foi absolue dans le théâtre, flamberge au vent !

Fracasse d’après Théophile Gautier du 13 avril au 2 mai au Théâtre de Carouge,
La Cuisine, rue Baylon 2. Réservations pour le spectacle : 022 343 43 43

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 13
April 2021
Evelyne Bloch-Dano
Par : Entretien mené par Manuel Carcassonne, directeur général des éditions Stock
Lieu: SdLSDL

Ecrivaine et critique littéraire au Magazine littéraire et à Marie-Claire ( de 2001 à 2013 ), Evelyne Bloch-Dano est la biographe dont tout le monde rêve pour établir sa postérité. Elle est l’auteure entre autres, chez Grasset, de Madame Zola ( Prix des lectrices de Elle ), Flora Tristan ( Prix François Billetdoux de la SCAM ), Madame Proust ( Prix Renaudot de l’essai, Prix du nouveau Cercle de l’Union, Prix du cercle littéraire proustien), ainsi que des récits littéraires : La biographe qui met en scène sa mère et Romy Schneider, ou Porte de Champerret, un récit autobiographique. Ses livres, traduits en de nombreuses langues, portent  essentiellement sur le genre biographique sous différentes formes ( récits, essais, autobiographie, biographies ), mais elle a aussi publié La fabuleuse histoire des légumes ( Grasset, 2008, Prix Brazier de l’Essai gourmand ), Jardins de papier ( Stock ), ou encore Mes maisons d’écrivains ( Nouv. éd. Stock, 2019 ). Evelyne Bloch-Dano est membre du jury du Prix Femina, du Prix François Mauriac et présidente du Prix du cercle littéraire proustien. Elle participe également au Comité scientifique et culturel de la future Villa du Temps retrouvé à Cabourg. Elle reviendra sur les devants de la scène avec L’âme soeur ( Stock ), qui paraîtra en mars prochain.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 30
March 2021
Bruno Pellegrino
Par : Entretien mené par Caroline Coutau, directrice des éditions Zoé
Lieu: SdLSDL

Lauréat du Prix du jeune écrivain pour sa nouvelle L’Idiot du village ( Buchet Chastel, 2011 ), Bruno Pellegrino vit entre Lausanne et Berlin. Son premier roman Là-bas, août est un mois d’automne ( Zoé, 2018 / Zoé Poche, 2021 ) est récompensé par de nombreux prix, dont les Prix Alice Rivaz, des libraires Payot, Écritures & Spiritualités et François Mauriac de l’Académie française. Également actif au sein du collectif AJAR, auteur de Vivre près des tilleuls ( Flammarion, 2016, J’ai Lu, 2018 ), il co-signe les deux saisons de Stand-by, la série littéraire des éditions Zoé ( 2018 et 2019 ), avec Aude Seigne et Daniel Vuataz. Bruno Pellegrino écrit dans une langue profondément musicale, aussi sobre que sensorielle.

Dans la ville provisoire, deuxième roman très attendu, raconte un jeune homme chargé de faire l’inventaire de l’œuvre d’une traductrice dans une ville cernée par l’eau, Venise.

Conférence 12:30 à 14:00
WED 24
March 2021
Lieu: SDL

Catherine Gaillard est conteuse et formatrice depuis 1998, année où elle remporte le grand prix des conteurs de Chevilly-Larue en région parisienne. Depuis, elle tourne dans toute la francophonie avec des spectacles de contes et récits traditionnels, destinés à un large public, mais également avec des créations originales, plus personnelles et contemporaines, qui abordent des sujets d’actualité. Il nous vient du Moyen-Âge et n’a pas pris une ride. Renart est insolent, vif, inventif et souvent cruel. Il n’a rien à craindre de personne… sauf de lui-même ! Mais à force de jouer ses vilains tours aux puissants comme aux faibles, il les
unit tous contre lui. Comme la forêt toute entière se plaint de lui au roi, Noble le lion se décide alors à lui faire un procès. Messires Ysengrin le loup, Brichemer le cerf, Beaucent le sanglier et Brun l’ours se délectent déjà de le voir pendu. Les pauvres…

TUE 23
March 2021
Sylvie Bermann
Par : Entretien mené par Serge Michel, journaliste, rédacteur en chef de heidi.news
Lieu: SdLSDL

Attention : femme puissante ! Sylvie Bermann est diplomate, en poste à la mission permanente de la France auprès des Nations Unies à New York ; elle a été ambassadeur au Comité politique et de sécurité de l’Union européenne à Bruxelles, puis directrice des Nations Unies et des organisations internationales au Quai d’Orsay Russie, où elle a été à chaque fois la première femme à exercer ces fonctions. Elle est aussi la première femme à accéder à la dignité d’Etat d’ambassadeur de France. Elle est actuellement présidente du Conseil d’administration de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale ( IHEDN ). Ses nombreuses missions lui ont laissé malgré tout le temps d’écrire La Chine en eaux profondes ( Stock, 2017 ), réflexion passionnée sur un pays qu’elle connaît bien ainsi que Goodbye Britannia, le Royaume-Uni au défi du Brexit, à paraître aux éditions Stock en début d’année prochaine.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 18
March 2021
Lieu: SdLSDL

Après avoir suivi des études de sociologie, Jean-Paul Dubois sera journaliste et écrivain. Passionné de sports, il débute sa carrière au service des sports de Sud-Ouest, puis travaillera au Matin de Paris avant de devenir grand reporter au Nouvel Observateur. Jean-Paul Dubois a publié une vingtaine de romans, un essai, deux recueils de nouvelles et deux recueils d’articles ; très influencé par la littérature américaine, notamment Philip Roth et John Updike, nombre de ses romans se déroulent aux États-Unis. Outre le prix Goncourt pour son livre Tous les hommes nhabitent pas le monde de la même façon (L’Olivier, 2019), il a reçu de nombreux prix littéraires dont le prix Femina pour Une vie française (L’Olivier, 2004) et le prix Alexandre-Vialatte pour Le cas Sneijder (L’Olivier, 2012): « Faire un livre est une chose simple. Il suffit de ne pas vivre », déclare-t-il.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 16
March 2021
Diane Mazloum
Par : Entretien mené par Pascale Frey, journaliste au Matin dimanche et fondatrice de onlalu.com
Lieu: SdLSDL

Romancière franco-libanaise, Diane Mazloum est née à Paris, a grandi à Rome  puis étudié à l’Université américaine de Beyrouth. Après une formation scientifique, elle se tourne vers l’art, le design et l’écriture, sa véritable vocation. Elle est l’auteure de Beyrouth, la nuit ( Stock, 2014 ) et de L’âge d’or ( JC Lattès, 2018 ) qui a reçu le Prix France-Liban et le Prix Amic de l’Académie française. Une piscine dans le désert ( JC Lattès, 2020) est son troisième roman. Une piscine a été construite illégalement dans un village entouré d’un désert de montagnes où l’eau manque tout le temps. Cette piscine devient une affaire, un litige, l’occasion d’une rencontre, d’un bouleversement.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 11
March 2021
Lieu: SdLSDL

Yves Daccord est un leader humanitaire de renom. Il dirige actuellement une initiative spéciale, au Berkman Klein Center for internet and society de Harvard, sur le thème de la sécurité, du contrat social et du rôle des villes à l’ère de la surveillance numérique et des pandémies. De 2010 à mars 2020, il a été directeur général du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Ancien journaliste, producteur de télévision et expert en relations internationales, sa carrière au CICR s’est étendue sur plus de deux décennies, dans des postes variés et des contextes difficiles, notamment en Israël et dans les territoires occupés, au Soudan, au Yémen, en Tchétchénie et en Géorgie. Licencié en sciences politiques et titulaire d’un doctorat honoris causa en sciences sociales de l’Université de Saint-Gall, il est, entre autres, membre du conseil d’administration de l’Overseas Development Institute de Londres et du conseil de fondation du Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 09
March 2021
Rencontre gourmande avec Eve Bonfanti et Yves Hunstad
Par : Entretien mené par Patrick Ferla, journaliste
Lieu: SdLSDL

Eve Bonfanti et Yves Hunstad sont des auteurs et comédiens singuliers qui aiment le théâtre, l’humour et la poésie. Mais qui préfèrent par-dessus tout jouer avec le public. Entre vrai et faux-semblant, jeu et hors-jeu, fiction et réalité, ils exhibent avec humour et finesse le fil de l’illusion et autres ficelles de la scène. Ensemble, ils inventent la Fabrique Imaginaire…Ils reprennent aujourd’hui leur toute première pièce qui a connu un immense succès, La Tragédie comique créée en 1988 à Bruxelles, programmée par la suite en tournée et aux Bouffes du Nord à Paris, jouée plus de 800 fois et interprétée en plusieurs langues. Seul en scène, Yves Hunstad, mains dans les poches et l’air de rien, avec une maîtrise du verbe hors du commun, invente un fabuleux personnage cosmique, humain, grave, fragile et nous embarque séance tenante,
pour un voyage jusqu’au coeur d’un grand mystère, celui d’un théâtre qui brasse le plaisir du jeu, l’intelligence alliée à l’émotion, et nous livre un moment de grâce où poésie et humour fou sont au rendez-vous.

La Tragédie comique d’après Giambattista Basile du 3 au 14 mars au Théâtre de Carouge, La Cuisine, rue Baylon 2. Réservations pour le spectacle : 022 343 43 43

Conférence 12:30 à 14:00
THU 04
March 2021
Lieu: SdLSDL

Depuis vingt-huit ans, Christophe André exerce la psychiatrie dans le Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Sainte-Anne à Paris. Spécialisé dans le traitement et la prévention des troubles émotionnels, anxieux et dépressifs, il a été parmi les premiers médecins à proposer à ses patients des approches de méditation laïque, dès 2004. Lauréat en 2016 du Prix Jean Bernard, de la Fondation pour la Recherche Médicale, il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages destinés au grand public qui connaissent un très grand succès en France et à l’étranger, dont Méditer, jour après jour : 25 leçons pour vivre en pleine conscienceTrois Amis en quête de sagesse, A nous la liberté !  ainsi que Abécédaire de la sagesse, avec Alexandre Jollien et Matthieu Ricard (L’Iconoclaste) ou encore La vie intérieure (L’Iconoclaste/France Culture). Adepte de la méditation de la pleine conscience, Christophe André est un passeur et souhaite s’adresser au grand public dans un souci didactique. La vie intérieure : une nécessité, pas un luxe ! En 2020, il a publié avec Rébecca Shankland Ces liens qui nous font vivre : éloge de l’interdépendance (Odile Jacob), un ouvrage enthousiasmant pour nous ouvrir les yeux sur tout ce que nous recevons d’irremplaçable de la part des autres.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 02
March 2021
Rencontre avec Eric Fottorino
Par : Entretien mené par Alexandre Demidoff, journaliste Culture & Société du Temps
Lieu: SdLSDL

Après des études en droit et en sciences politiques, Eric Fottorino se lance dans le journalisme ; tour à tour grand reporter, rédacteur en chef, chroniqueur puis directeur du journal Le Monde, il signe également plus de trente ouvrages dont L’homme qui m’aimait tout bas ( Gallimard ) et Questions à mon père ( Gallimard ). Il a remporté plusieurs prix littéraires dont le Prix des libraires et le Prix France Télévisions pour  Korsakov ( Gallimard, 2004 ), le Prix Femina pour Baisers de cinéma ( Gallimard, 2007 ) et le Prix des lectrices de Elle pour L’homme qui m’aimait tout bas ( Gallimard, 2010 ). Mais Eric Fottorino est aussi devenu un
« serial editor » innovant. En 2014, il est le co-fondateur de l’hebdomadaire Le 1, publication indépendante – sur une unique feuille pliée – qui ne traite qu’un seul grand thème d’actualité. En mars 2017, il lance avec François Busnel le trimestriel America, qui ambitionne de raconter l’Amérique de Donald Trump par le prisme des écrivains du pays, et d’ailleurs. En 2019, il publie le trimestriel Zadig, « toutes les France qui racontent la France » : un thème, plusieurs plumes et zéro publicité. Son dernier-né, Légende, est un trimestriel très illustré, immersif, dont chaque numéro est consacré à une « légende » contemporaine. Son nouveau roman, Marina A. ( Gallimard ) sortira au mois de janvier prochain.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 25
February 2021
Soha Bechara
Par : Entretien mené par Anne-Frédérique Widmann, journaliste à l'émission Temps Présent et réalisatrice
Lieu: SdLSDL

Née à Beyrouth en 1967, Soha Bechara est une ex-militante communiste qui a adhéré, via le parti communiste libanais, au Front de la résistance nationale libanaise après l’invasion israélienne du Sud Liban en 1982. Coauteure de Résistante (Editions Jean-Claude Lattès, 2000) et de La fenêtre, camp de Khiam (Editions Elyzad, 2014), elle a passé dix années de détention dans une prison secrète libanaise après avoir tenté d’assassiner le général Antoine Lahad, chef de l’Armée du Liban Sud. Elle connut la torture et, pendant six ans, un isolement complet avant d’être libérée en 1998 à la suite d’une campagne de soutien international. Son parcours bouleversant a inspiré la pièce Incendies de Wajdi Mouawad (2003) et le film éponyme de Denis Villeneuve (2010). Elle continue à militer en Europe au sein de Urgence Palestine.

 

 

 

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 09
February 2021
Lieu: Vidéoconférence en direct depuis ParisSDL

Journaliste et essayiste, Jean Birnbaum est journaliste au Monde, rédacteur en chef du Monde des livres. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment du dernier entretien avec le philosophe Jacques Derrida Apprendre à vivre enfin ( Galilée / Le Monde, 2005 ) et de deux essais consacrés à la transmission politique entre les générations. Il a par ailleurs publié une anthologie de Georges Bernanos ( Bernanos face aux imposteurs, Garnier, 2013 ). Son dernier livre, La religion des faibles : ce que le djihadisme dit de nous ( Seuil, 2018 ), fait suite à Un silence religieux. La gauche face au djihadisme ( Seuil, 2016 ). Quand des hommes tuent au nom de Dieu au coeur de la vieille Europe, notre premier réflexe est de proclamer en choeur : « Tout cela n’a rien à voir avec la religion ! » Il faut se demander pourquoi. Interroger les causes de ce « silence
religieux », mais aussi ses conséquences.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 04
February 2021
Lieu: Par vidéoconférence en direct depuis ParisSDL

Née d’un père sicilien inspecteur de la Brigade mondaine et d’une mère parisienne professeure de philosophie, Josée Kamoun est traductrice littéraire depuis 35 ans. Saisie à l’adolescence par la déferlante du rock et de la pop-music, elle doit à cette dernière une attirance presque transgressive pour la langue anglaise. Agrégée d’anglais, docteure ès littérature anglaise, licenciée en anthropologie sociale et diplômée en japonais, Josée Kamoun a enseigné la littérature anglaise en classes préparatoires de lettres et la littérature française sur des campus américains. « Créature réversible par circonstance et par inclination », elle a traduit une cinquantaine d’ouvrages – essais, nouvelles et surtout romans – d’auteurs aussi prestigieux que Virginia Woolf, George Orwell, Jack Kerouac, Philip Roth, John Irving, Richard Ford ou Jonathan Coe.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 02
February 2021
Rencontre avec Jean Hatzfeld
Par : Entretien mené par Mathieu Menghini, historien et praticien de l’action culturelle
Lieu: Vidéoconférence en direct depuis ParisSDL

Jean Hatzfeld est né en 1949, il a grandi au Chambon-sur-Lignon. Il a été grand reporter lors des guerres du Moyen-Orient, d’Afrique et des Balkans. Inspiré de ses longues années de correspondance de guerre, il a écrit plusieurs romans et récits : cinq livres sur le génocide des Tutsi à Nyamata, dont La stratégie des antilopes ( Prix Médicis 2007 ) et des romans dont Deux mètres dix ( Gallimard, 2018 ). Dans son nouveau livre, où tout se tait ( Gallimard, 2021 ), il part sur les collines à la recherche de très rares Hutus qui ont résisté à la folie génocidaire. Mais vingt-cinq ans après, ceux qui ont survécu restent des personnages silencieux, entourés de méfiance ; parce qu’aux yeux des Hutus ils incarnent la trahison, tandis que les Tutsis portent sur eux d’irréductibles soupçons.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 28
January 2021
Lieu: SdLSDL

Nicolas Zufferey, sinologue, est professeur à l’Université de Genève, où il a accompli ses études de sinologie, ainsi qu’à l’Université de Pékin. Il a effectué des séjours de recherche à Göttingen, Paris, Oxford, Pékin et Taipei. Ses champs de recherche sont l’histoire de la pensée chinoise, en particulier le confucianisme, et la culture chinoise contemporaine. Il a publié de nombreux livres et articles dans ces domaines, notamment une traduction des Discussions critiques du penseur Wang Chong (27-97), aux éditions Gallimard, une monographie sur les origines du confucianisme To the Origins of Confucianism (2003), et une introduction à la philosophie chinoise, La pensée des Chinois (2012). Nicolas Zufferey a été doyen de la Faculté des lettres de l’Université de Genève et directeur du département d’études est-asiatiques de cette université.

Conférence 12:30 à 14:00
TUE 26
January 2021
Rencontre avec Sarah Biasini
Par : Entretien mené par Patrick Ferla, journaliste
Lieu: Par vidéoconférenceSDL

Après des études d’histoire de l’art, Sarah Biasini part deux années à Los Angeles où elle suit les cours de l’Actors Studio. On la découvre pour la première fois sur les écrans français en 2004 dans une courte série télévisée, Julie, chevalier de Maupin, aux côtés de Pierre Arditi. Suivront, entre autres, Un homme et son chien de Francis Huster ( 2009 ) ou encore Dors mon lapin de Jean-Pierre Mocky ( 2012 ). Attachée à se faire son propre nom, la fille de Romy Schneider et de Daniel Biasini laisse éclater son naturel et son ardeur. Parallèlement à sa carrière cinématographique, elle mène avec succès une carrière théâtrale et joue dans plus de vingt pièces, notamment sous la direction de Christophe Lidon. Tout en continuant de jouer au théâtre, Sarah Biasini change de mode d’expression et choisit l’écriture : La beauté du ciel ( Stock, 2021 ). Une femme écrit à sa fille qui vient de naître. Elle lui parle de ses joies, ses peines, ses angoisses, et surtout d’une absence, celle de sa propre mère, Romy Schneider. Dans ce récit fulgurant, poétique, hanté par le manque, Sarah Biasini se livre et explore son rapport à sa mère, à la mort, à l’amour.

Conférence 12:30 à 14:00
THU 21
January 2021
Lieu: Par vidéoconférenceSDL

Professeur d’Humanités politiques à Sciences Po et entrepreneur, Mathieu Laine a fondé et dirige Altermind, une société d’études et de conseil en stratégie basée à Paris, Londres, Bruxelles, Berlin et Milan. Éditorialiste au Figaro, où il analyse l’actualité à l’aune des grands romans, et chroniqueur au Point, il est l’auteur de dix ouvrages dont La grande nurserie : en finir avec l’infantilisation des Français (Lattès, 2006), le Dictionnaire amoureux de la liberté (Plon, 2016) et Il faut sauver le monde libre (Plon, 2019). En 2021, il publiera chez Grasset un essai plongeant en littérature pour mieux comprendre le monde. Avec le compositeur Karol Beffa, il a également écrit un conte musical pour enfants, Le roi qui n’aimait pas la musique (Gallimard jeunesse, 2017). En 2019, Mathieu Laine a créé à Sciences Po un cycle de cours magistraux  « Penser la liberté au XXIe siècle » et a pris la présidence de l’institut Coppet, société savante consacrée à la défense du patrimoine libéral francophone. Au cœur de sa réflexion, la liberté, qu’il place au-dessus de tout. « Plus on déresponsabilise, plus on désapprend la liberté », confiait-il en 2020 au Point. Pour lui, l’heure est plus que jamais venue de « retrouver la liberté ».

Conférence 12:30 à 14:00
MON 28
September 2020
Lieu: SDL

Historienne de l’art, férue de littérature depuis sa tendre enfance, Hélène Leibkutsch évolue entre les langues et les cultures, portée par sa passion pour l’art, la littérature, et la musique. Titulaire d’un Master de la Faculté de Lettres de l’Université de Genève, où, parallèlement à l’histoire de l’art, elle a étudié la linguistique générale ainsi que l’anglais ; elle s’est formée dans le domaine de la promotion d’institution culturelle à l’Université de Neuchâtel. Dotée d’une expérience internationale au sein d’une des plus grandes maisons de ventes aux enchères, elle poursuit ses activités d’expertise et de consultance dans le marché de l’art et auprès de collectionneurs privés. Hélène Leibkutsch préside la Commission de lecture depuis 2010 et fut, durant deux mandats, vice-présidente de la Société de Lecture.

Ce cercle de lecture se penchera en huit chapitres sur un choix d’œuvres littéraires qui « ont su dépasser la sphère et l’époque de leurs origines », selon la définition donnée par Martin Bodmer de la notion de Weltliteratur – ou littérature mondiale – si chère à Goethe. Une promenade littéraire de par le monde et les époques, au gré des affinités littéraires des participants.

 

WED 23
September 2020
Lieu: SDL

Pascale Frey est journaliste littéraire. Depuis qu’elle sait lire, elle lit ! Elle a commencé à La Tribune de Genève où elle fut responsable des pages Livres. Pendant de nombreuses années, elle a collaboré au magazine Lire puis à ELLE. C’est en sélectionnant des livres pour le Prix des lectrices de ELLE (des romans, des documents, des policiers) qu’elle a lu une grande partie de la production littéraire de ces dernières années. Elle a quitté ELLE, mais elle continue à lire et à s’informer. Pour le site de critiques et d’interviews en ligne qu’elle a créé avec son mari, www.onlalu.com, et pour Le Matin Dimanche, dans lequel elle publie des entretiens d’écrivains.

Ce cercle de lecture est exclusivement consacré à l’actualité romanesque. Les dernières parutions, les auteurs à découvrir, français ou étrangers, les romans en lice pour les prix littéraires, les rééditions importantes, telles sont les sources auxquelles il sera puisé mensuellement. L’atelier se veut convivial et chaque participant est invité à s’exprimer sur le livre proposé et qui devra être lu pour la rencontre suivante. Dix rendez-vous annuels pour ne rien manquer de l’actualité littéraire.

MON 21
September 2020
Lieu: SDL

Pascale Frey est journaliste littéraire. Depuis qu’elle sait lire, elle lit ! Elle a commencé à La Tribune de Genève où elle fut responsable des pages Livres. Pendant de nombreuses années, elle a collaboré au magazine Lire puis à ELLE. C’est en sélectionnant des livres pour le prix des lectrices de ELLE, dont une catégorie est réservée aux policiers, qu’elle a découvert la richesse de ce genre. Il y a cinq ans, elle a créé avec son mari un site de critiques et d’interviews en ligne, www.onlalu.com, et elle écrit aujourd’hui des entretiens pour Le Matin dimanche.

On considère trop souvent le roman policier comme une lecture légère, une pure distraction. C’est dommage. Certes, un bon thriller doit vous embarquer, vous rendre asocial tant que vous ne l’avez pas terminé, mais il révèle aussi beaucoup de la société dans laquelle il évolue. C’est pourquoi Pascale Frey vous propose un tour d’Europe à travers le polar. Chaque mois, grâce à un auteur de nationalité différente, vous palpiterez aux quatre coins de ce continent.

MON 07
December 2020
Lieu: SDL

Enseignant de hatha yoga, Sylvain Lonchay a vécu et étudié dans un ashram en Inde, où il est devenu praticien en yoga thérapie (membre de l’Association Internationale des Yoga Thérapeutes) à l’Université de Yoga du Maharashtra, suivant les enseignements de Swami Satyananda (créateur du yoga nidra). Il pratique également le « yoga sans dégâts » du Dr. de Gasquet afin de maintenir un niveau de forme physique dans le confort et la sécurité.

Sylvain Lonchay vous propose une approche systémique et globale du yoga, tant dans ses aspects physiques que plus introspectifs. Cette exploration des sens et de la conscience permet de développer des qualités sur les plans physique, émotionnel et mental. Le résultat est un apaisement et une harmonie, à travers la relaxation profonde du yoga nidra, composé d’étirements, de respiration, de visualisation et de résolution.

WED 16
September 2020
Lieu: SDL

Docteur en littérature comparée du XXème siècle (France/Brésil) de la Sorbonne et enseignante de français au Collège de Genève depuis trente-cinq ans, Isabelle Stroun a publié une étude comparative entre Claude Simon et Roberto Drummond, dont elle a traduit deux romans. Polyglotte, elle parle, outre le français, l’espagnol, le brésilien et l’anglais. Sa passion la plus constante depuis l’âge de 7 ans est la littérature. Son désir est de la transmettre.

Les grands mouvements de pensée de la littérature française sont abordés à travers des œuvres majeures. En suivant un cours d’histoire de littérature française et romande, et en alternant la lecture de textes complets et d’extraits, les participants acquerront une vision chronologique de cette discipline, avec la possibilité d’exprimer leurs impressions sur les textes et de tisser des liens avec notre époque.

Cette année, le XVIIIe siècle sera abordé et aucun pré-requis n’est demandé. Sentez-vous libre de rejoindre ce cercle d’amateurs si cette période vous intrigue. 

WED 07
October 2020
Lieu: SDL

Gervaise Tassis est chargée de cours en littérature russe à l’Université de Genève. Elle a travaillé sur la littérature de l’émigration russe, en particulier sur ses rapports avec la littérature française de l’Entre-deux-guerres, puis sur le roman de la révolution, et étudie aujourd’hui le thème du passé dans le roman russe contemporain.

La littérature russe est une des grandes littératures européennes. Très influente au tournant des XIXème et XXème siècles, muselée sous l’ère soviétique, elle est aujourd’hui libre et diverse. Des classiques du XIXème siècle aux écrivains contemporains, en passant par les écrivains soviétiques, officiels ou dissidents, elle est d’une grande richesse. A l’heure où beaucoup s’interrogent à nouveau sur la Russie, lire ses écrivains, écouter leurs voix, entendre leurs questionnements, comprendre les débats qui les divisent est aussi intéressant qu’enrichissant. Ces rencontres visent pourtant au premier chef à partager le plaisir de la lecture. Chaque séance du cercle de lecture sera consacrée à une œuvre choisie en commun dans une liste prédéfinie.

WED 16
September 2020
Lieu: SDL

After obtaining her B.A. at St Hilda’s College, Oxford, Valerie Fehlbaum moved to Switzerland where she taught English as a Foreign Language for a few years before joining the English Department at the University of Geneva. She then went on to obtain an M.A. in Gender Studies and a Ph.D. on the New Woman at the University of Wales, Aberystwyth. Her subsequent monograph on Ella Hepworth Dixon was published by Ashgate in 2005. She has also lectured at the University of Neuchâtel, and tutored with the Open University.

‘It was the best of times, it was the worst of times.’ Thus begins Dickens’ A Tale of Two Cities. The leitmotiv of the best and the worst of times, however, runs through most of his prolific output. Ever-ready to defend the socially disadvantaged, and highlight the ills of the industrial society, Dickens was also a great entertainer, both on the page and in the flesh providing popular public readings, thereby exemplifying Horace’s famous credo that it is important both to docere et delectare.

In this cercle de lecture we shall discuss two of Dickens’ novels, A Tale of Two Cities and Great Expectations, and include an appropriate light entertainment mid-way, his famous novella, A Christmas Carol.

MON 14
September 2020
Lieu: SDL

Né en 1959, Pascal Schouwey s’est consacré tôt au journalisme et travaille depuis plus de quarante ans dans des médias écrits et audiovisuels (Le Courrier, La Suisse, Télévision Suisse Romande, Léman Bleu Télévision, Radio Lac, Radio Suisse Romande, Tribune de Genève). Il donne des cours de communication dans les Hautes écoles, en entreprises ou pour des personnalités. Depuis plus de vingt ans, il anime des rencontres littéraires en Suisse et en France.

En 2016, les lettres africaines sont entrées au Collège de France. Cette année-là, c’est en effet à Alain Mabanckou qu’a été confiée la chaire de création artistique. Dans ses Huit leçons sur l’Afrique, Alain Mabanckou démontre à quel point l’Europe est «cousue de fil noir». Des créateurs de grand talent, de Mongo Beti à Aimé Césaire, de Camara Laye à Mariama Bâ, de Paulette Nardal à Léon-Gontran Damas sont parfois laissé dans l’ombre. Sans oublier la nouvelle génération des Eugène Ebodé, Léonora Miano, Chimamanda Adichie, Ali Zamir ou encore Mohamed Mbougar Sarr. C’est cet univers foisonnant et multiple que Pascal Schouwey vous propose de découvrir et d’explorer.

 

TUE 15
September 2020
Lieu: SDL

Geoffroy de Clavière a été acteur durant de nombreuses années, avant de se tourner vers les métiers de la communication. Actif dans le domaine de la politique durant plusieurs années, il est aujourd’hui fundraiser. Il est l’auteur de plusieurs nouvelles et a remporté en 2006 le 1er Prix FNAC de concours de nouvelles avec Un monde parfait (Editions Zoé). En 2010, il en publie une deuxième chez Zoé, L’alibi. Son premier roman, La stratégie du père, a été édité chez Slatkine en 2009.

 Sabine de Clavière anime des ateliers d’écriture depuis plus de dix ans. Elle est art-thérapeute, spécialisée dans le domaine de l’accompagnement à travers différentes modalités d’expression créative. Le travail avec les aînés est devenu l’une de ses priorités, une source d’enrichissement, de découverte et de surprise.

 Les motivations pour rejoindre un atelier d’écriture sont variées et plurielles. Sabine et Geoffroy de Clavière l’expérimentent régulièrement depuis de nombreuses années. Néanmoins la curiosité et l’attrait pour ce qui touche à l’écrit et la lecture constituent un dénominateur commun qui lie les participants. Lors de cet atelier de printemps, les animateurs proposent de plonger dans les désirs des participants, de questionner leurs attentes en travaillant sur des thèmes qui seront choisis avec eux. A l’aide de textes et de lectures définis en commun, ils investiront les chemins du possible afin que chacun puisse trouver sa voie, son style…

 

FRI 16
October 2020
Lieu: SDL

Journaliste à la rubrique Culture & Société du TempsAlexandre Demidoff ne se lasse pas de courir les salles de spectacle en Suisse et à l’étranger. Titulaire d’un master en littérature française de l’Université de Genève et de l’Université de Pennsylvania à Philadelphie, il invite à s’initier au bonheur de la lecture critique.

Les participants sont appelés à débattre des enjeux esthétiques de sept à huit livres qui marqueront l’automne 2020 et le printemps 2021. Au programme notamment, les romans qui vont électriser la rentrée. Chaque séance donnera lieu à l’examen joyeux et parfois polémique d’un ouvrage, enrichi selon les cas par l’analyse détaillée d’un passage significatif. L’objectif ? Se doter d’outils pour jouir pleinement du texte et affirmer un jugement. Les intuitions, fulgurances et points de vue seront confrontés à ceux de la critique professionnelle.

 

 

 

FRI 25
September 2020
Lieu: SDL

Détentrice d’une thèse de l’Université de Montréal, consacrée aux vecteurs phénoménologiques présents dans l’œuvre de Marcel Proust, ancienne élève de l’école nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, et diplômée en Business Management de la Boston University, Pascale Dhombres travaille au sein d’un family office à Genève.

C’est autour de l’art et de ses représentations dans A la recherche du temps perdu que sera consacré le dernier volet de l’atelier littéraire consacré à l’œuvre de Marcel Proust. Qu’il s’agisse de la musique, de la peinture ou de la littérature, l’art se diffuse à travers toute la Recherche et devient ce minuscule pan de temps à l’état pur qui permet au narrateur de s’échapper de la réalité alentour pour mieux en éprouver la beauté – ou en souffrir. Nous ferons le tour des œuvres picturales,
musicales et littéraires qui traversent l’oeuvre pour mieux appréhender la définition intime et inédite de l’art que nous dévoile Marcel Proust.

THU 25
February 2021
Lieu: SDL

Diplômée en études théâtrales de l’Université du Québec à Montréal, Kim Crofts est une metteuse en scène, dramaturge et critique de théâtre. Elle a à son actif plusieurs mises en scène réalisées à Montréal, notamment avec sa compagnie Opéra Outside the Box. Elle a travaillé en tant que conseillère à la dramaturgie et assistante entre 2016 et 2019 avec Peter Batakliev, directeur artistique de l’École supérieure de théâtre à Montréal et avec la théoricienne et professeure Josette Férale entre 2014 et 2016 ; elle assiste régulièrement le metteur en scène suisse Cyril Kaiser depuis 2011. Elle anime actuellement des ateliers de médiation ainsi que de théâtre avec Am Stram Gram et travaille en parallèle sur la création d’une pièce de théâtre pour enfant en partenariat avec la Maison Théâtre à Montréal. Le théâtre, un art poussiéreux et obsolète ? Ou au contraire, révolutionnaire et éveilleur de conscience ? Pourquoi va-t-on encore au théâtre aujourd’hui ? Cet atelier propose une sélection de quatre pièces de théâtre parmi l’offre culturelle
genevoise. Chaque sortie est encadrée par un atelier d’introduction ainsi que d’un retour, une discussion lors de laquelle les impressions sont échangées. C’est aussi l’occasion de poser les jalons de l’histoire du théâtre et de la mise en scène, affûter son sens critique, développer sa sensibilité et son goût pour le théâtre en analysant les éléments qui façonnent une œuvre ( dramaturgie, scénographie, jeu d’acteur, etc. ). Cette saison, la sélection hétéroclite nous permettra de voyager à travers les styles singuliers et diversifiés des artistes de théâtres romands.

Les réservations des spectacles sont effectuées par Kim Crofts lorsqu’elles se font en groupe aux dates ci-dessous – à régler au théâtre, ou individuellement pour les participants souhaitant venir à une autre date. Dates des spectacles : 11 mars, Un fil à la patte de Feydeau, Théâtre du Loup ; 14 avril, Fracasse, La Cuisine, Théâtre de Carouge ; 13 mai, Poquelin II, texte de TG STAN, La Comédie ; 24 juin, La Cantatrice chauve de Ionesco, l’Alchimic. 

TUE 26
January 2021
Lieu: SDL

Geoffroy de Clavière a été acteur durant de nombreuses années, avant de se tourner vers les métiers de la communication. Actif dans le domaine de la politique durant plusieurs années, il est aujourd’hui fundraiser. Il est l’auteur de plusieurs nouvelles et a remporté en 2006 le 1er Prix FNAC du concours de nouvelles avec Un monde parfait ( éditions Zoé ). En 2010, il en publie une deuxième chez Zoé, L’alibi.
Son premier roman, La stratégie du père, a été édité chez Slatkine en 2009. Sabine de Clavière anime des ateliers d’écriture depuis plus de dix ans. Elle est art-thérapeute, spécialisée dans le domaine de l’accompagnement à travers les différentes modalités d’expression créative. Le travail avec les aînés est devenu l’une de ses priorités, une source d’enrichissement, de découverte et de surprise. Sabine et Geoffroy de Clavière vous invitent à vous engager dans cette aventure au long cours qui permettra aux participants d’écrire une nouvelle. Certains n’ont jamais participé à leurs ateliers et c’est l’occasion de se lancer dans le grand bain de l’écriture. D’autres ont déjà participé à des ateliers d’initiation ou ateliers thématiques ; le grand saut vers la nouvelle vous tend les bras, à tous, sur la base d’un sujet commun, choisi et partagé par le groupe. Cet atelier est destiné à tous ceux que l’écriture démange, qui souhaitent découvrir le plaisir de construire une histoire, de façonner des personnages, d’élaborer un processus narratif avec des rebondissements et des mystères, ou, au contraire, se lancer dans l’intimité des choses et des non-dits.